Croyances

Nankin express (4) lumières sur Fuzi Miao

18 octobre 2005

Poursuite du périple de la journée avec Fuzi Miao.

Porte d'entrée du quartier Fuzi Miao En sortant de Zhonghua Men, rien de plus simple pour s’y rendre. Il m’a suffi de remonter la rue Zonghua Nan lu vers le nord jusqu’à Jiankang Lu.

Pour marquer l’entrée du lieu, une porte traditionnelle, difficile de la louper au beau milieu de Zhonghua lu parfaitement moderne.

Ca tombe bien, je vais enfin pouvoir quitter le bruit assourdissant de la circulation et tourner sur ma droite où la circulation à l’air bien moins dense…

Et oui Fuzi Miao, c’est un quartier piétonnier !
Quartier piétonnier marqué par une grande porte traditionnelle au beau milieu de la circulation urbaine… ? Voilà qui me rappelle beaucoup Nanshi, la vieille ville de Shanghai !

Lire la suite »

Fête de la Mi-Automne, entre lune, gâteaux, amis et légendes

19 septembre 2005

Ce week-end, c’était la Fête de la Mi-Automne en Chine, et, à notre manière, nous aussi nous l’avons célébrée !

Danjie et moi, pose au claire du pleine lune, après le basketEt oui, alors qu’en France on ne se dit vraiment en automne que fin septembre, ici en Chine mi-septembre voit déjà annoncée la mi-automne. Il faut dire que les Chinois fêtent le printemps fin janvier - début février, ouh les tricheurs ;)

En fait, techniquement parlant, tout ça est lié au calendrier lunaire qui rythme les rites traditionnels de la Chine. Ainsi, la Fête de la Mi-Automne doit systématiquement être célébrée une nuit de pleine lune, le 15ème jour du 8ème mois lunaire. Car, selon les ancêtres chinois, l’automne s’étendrait sur les 7ème, 8ème et 9ème mois lunaires. Logique, non ?

Bref, cette année, le jour tant attendu tombait hier, le 18 septembre. Mais, paraîtrait-il que le meilleur jour pour admirer la lune, c’est la veille. Voilà pourquoi, Marieke, son amie Danjie et moi avons fait en sorte de nous retrouver ce jour-là pour passer ensemble ce jour de fête, qui bien sûr, pour nous, a commencé par un basket !

Lire la suite »

Xitang (5) couleurs du taoïsme

30 juin 2005

A Xitang comme à Wuzhen, il est possible de visiter des temples taoïstes.

Je rattache ici cet aspect de l’excursion davantage à Xitang, probablement parce que j’ai dû en visiter davantage là-bas, et peut-être aussi parce que j’y ai pris quelques unes de mes photos préférées ;)

Mais d’abord quelques vues prises à Wuzhen.

 

Ce qui frappe invariablement quand on pénètre dans un temple taoïste, c’est l’odeur et la fumée des bâtons d’encens (parfois gigantesques) brûlés par les croyants et piqués dans de grands bacs d’une sorte de sable par le personnel du temple.

Avec le bouddhisme, le taoïsme est l’une des religions les plus pratiquées en Chine. Les temples bouddhistes et taoïstes se ressemblent assez, du moins pour une personne non-avertie comme moi.
Lire la suite »

La Chine a célébré l’année du Coq

11 février 2005

Plus puissante que jamais sur la scène internationale, la Chine célèbrera mercredi l’avènement de l’année du Coq, signe de fierté mais aussi d’arrogance, alors que déséquilibres sociaux et risque de surchauffe de son économie demeurent toujours aussi importants.

Comme tous les ans, la plus grande migration humaine de la planète a lieu à l’occasion de cette fête traditionnellement passée en famille, avec 1,97 milliard de déplacements en bus, en train, en bateau ou en avion prévus par le gouvernement sur une période d’un mois.

Pour arriver chez eux avant mardi soir, les migrants qui travaillent parfois à des milliers de kilomètres de leur domicile effectuent souvent des périples longs de plusieurs jours dans des trains bondés ou des bus surchargés.

Pour chasser les mauvais esprits, des pétards retentiront tout au long de la nuit de mardi à mercredi. Les réunions de famille et les sorties dans les temples et dans les foires se succéderont ensuite.

Lire la suite »

La Cité Interdite

10 février 2005

Suite logique dans notre première journée marathon à Pékin, après la Place Tian'anmen, la Cité Interdite !

La Cité Interdite était le lieu de résidence des empereurs chinois (ainsi que de ses concubines et enfants, et des impératrices douairières), on y traitait les affaires de la Cour, célébrait les grandes cérémonies : elle constitutait ainsi le centre du pouvoir politique, et même le centre du monde d’après la philosophie chinoise…
Avant de vous en montrer davantage, quelques chiffres histoire de planter le décor.

La Cité Interdite, c’est :

  • 14 années de construction, de 1407 à 1420
  • 200 000 ouvriers
  • 960 m de longueur
  • 750 m de largeur
  • 12 millions de briques pour le pavage
  • 9 000 salles
  • jusqu’à 20 000 eunuques (le personnel) du temps des Ming

Voici donc où je vous avais laissé depuis la Place Tian’anmen. Il s’agit de l’entrée sud de la Cité Interdite, clairement identifiable grâce au portrait de Mao qu’on repère aisément de loin…
Lire la suite »