études

Une page qui se tourne

15 février 2006

Vous l’avez peut-être lu entre les lignes  : le 16 janvier dernier je passai mon dernier partiel. Pas seulement le dernier partiel de la semaine ou du semestre, ou en Chine. Non, non, vraisemblablement le dernier partiel de toute ma looooongue vie d’étudiante.

Sur le coup, je n’ai pas trop bien réalisé. Dans les précipitations occasionnées par mon départ en voyage pour le Guizhou, j’avais déjà eu du mal à préparer correctement l’examen, alors de là à me plonger dans les implications de ce dernier examen…

Sur le campus de SJTU MinhangSurtout qu’à l’époque, j’étais également en proie à quelques incertitudes sur mon avenir du second semestre. J’aurais pu vouloir continuer à suivre des cours à l’université de Jiaotong, ou y faire de la recherche, mais moi ce que je voulais c’était faire un stage en entreprise, avoir une expérience professionnelle en Chine pour compléter au mieux, à mon avis, le parcours d’étudiante que j’avais déjà accompli.

Sauf que voilà, dans mon domaine, les stages en Chine ne sont pas aussi monnaie courante qu’en France par exemple. Bref, m’y étant attelée un peu tard il faut le reconnaître, mes recherches ont tardé à porter leurs fruits, période de doute et tout ce qui s’en suit… mais, ça y est, les fruits sont arrivés !
Lire la suite »

Céline à l’hôpital chinois

6 décembre 2005

Dans la série, “Les aventures de Céline”, aujourd’hui je vous raconte ma première expérience en milieu hospitalier chinois.
J’en vois déjà qui grincent des dents, il est vrai que les hôpitaux chinois ne jouissent pas d’une réputation formidable, mais vu que je cherchais à faire soigner un bobo mineur, j’y suis allée pour tenter l’expérience.

Yunnan Baiyao aérosol En fait depuis 3 semaines, je me traîne un pouce droit mal en point suite à un mauvais ballon de basket qui m’est passé comme ça sur le doigt…
Bien sûr au début on pense que ça va passer, à coup d’élastoplast tout droit importé de France et d’un super produit local génial pour calmer les douleurs inflammatoires, le Yunnan Baiyao. Je vous le recommande, avec Marieke tous nos doigts y sont passés avec succès… sauf mon pouce droit :\

Du coup, voyant que ça ne s’arrangeait pas vraiment, j’ai pris la résolution de consulter. Plusieurs solutions s’offrent à moi : 1) aller à l’hôpital américain en ayant pris rendez-vous au préalable pour y passer l’après-midi et que ça me coûte les yeux de la tête (même si j’ai une bonne couverture…) 2) aller à l’hôpital chinois en dehors du campus; 3) aller à l’hôpital chinois du campus
Et oui en Chine, c’est l’hôpital ou… l’hôpital. Les cabinets de médecins individuels sont très rares (inexistants ?).

Donc, sur les conseils d’un ami chinois, option 3) : je vais pouvoir m’y présenter à l’arrache, c’est juste à côté et en tant qu’étudiante ça ne devrait pas me coûter grand chose. Je crains un peu d’avoir des difficultés de communication, mais mon ami chinois est un ange, il va m’accompagner :) Allez c’est parti !

Lire la suite »

Salle d’étude

2 décembre 2005

Dans une salle du Temple de Confucius de Shanghai… Se replonger dans l’atmosphère pour mieux apprendre ses caractères ?

Promotion personnelle

27 novembre 2005

Une fois n’est pas coutume… je vais tenter d’utiliser mon blog à des fins purement lucratives ou presque. Je n’aime d’ailleurs pas trop le principe, mais à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

Donc dans la lignée du post précédent, ce post ne vous apprendra pas grand chose sur Shanghai ou la Chine (désolée…), mais visera uniquement à faire un peu de pub pour… moi. Et oui ça peut paraître triste d’en arriver là. Du coup je comprendrais que la plupart des lecteurs de ce blog passent leur chemin.

Lire la suite »

Le premier Institut Confucius en France est créé à l’Université de Poitiers

5 octobre 2005

Le gouvernement chinois a récemment décidé qu’une centaine d’instituts portant le nom du grand penseur Confucius (551-479 av J-C) seraient mis en place dans le monde afin de promouvoir la diffusion de la langue et de la culture chinoises.

L’Institut Confucius de Poitiers, premier habilité en France, sera inauguré le 3 octobre 2005 en présence de représentants de l’ambassade de Chine à Paris, du gouvernement de la province du Jiangxi, de l’université de Nanchang et du groupe ZTE. Les activités de l’Institut doivent commencer en janvier 2006. Ce dernier est en cours d’installation dans la Faculté des Lettres et Langues de l’Université de Poitiers mais un bâtiment spécifique pourrait lui être dédié à terme afin de mieux répondre aux besoins des utilisateurs.

Le premier Institut Confucius habilité en France
Le premier Institut Confucius a été créé à Séoul (Corée) en novembre 2004. Le premier en Europe a été inauguré à Stockholm en février 2005. Une cérémonie officielle organisée à Pékin le 20 juillet 2005, lors de la conférence mondiale sur la langue chinoise, a été l’occasion pour les autorités chinoises de remettre les plaques symbolisant les instituts Confucius à une douzaine d’universités dans le monde dont, pour la France, celle de Poitiers. Aujourd’hui, une trentaine d’instituts sont ainsi habilités par le gouvernement chinois (Berlin, Bruxelles, Liège, Manchester, Auckland, New-Delhi, Perth, Melbourne, Islamabad, Nairobi, Singapour, etc.).

Institut Confucius : promouvoir la diffusion de la langue et de la culture chinoises

Les objectifs des instituts Confucius sont plus particulièrement :

  • l’enseignement du chinois (y compris hors du cadre d’un diplôme),
  • la formation d’enseignants en chinois, la mise en place d’un test de niveau (compréhension orale, de grammaire et de lecture) - le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi) -,
  • la formation permanente,
  • et aussi la réalisation de documents pédagogiques, l’organisation de concours, la diffusion de documents culturels (films, …), la mise à disposition de documents d’informations.

Coordonnés à Pékin, par la Direction Nationale de l’Enseignement du Chinois aux Etrangers au Ministère de l’Education, les Instituts Confucius bénéficieront des programmes, des manuels, des logiciels, des documents de communication, ainsi que des enseignants chinois que les autorités chinoises mettront à leur disposition.

Gravure représentant Confucius

L’institut Confucius de Poitiers : un partenariat original
La création de l’Institut Confucius de Poitiers s’appuie sur la coopération qui existe depuis 1996 entre l’université de Nanchang (province du Jiangxi) et celle de Poitiers. Depuis cette date environ 1 200 étudiants de l’université de Nanchang ont été inscrits à l’université de Poitiers. Dans le cadre de cette coopération, un institut franco-chinois a été créé à l’université de Nanchang. Celui-ci reçoit des étudiants français qui désirent poursuivre leurs études en Chine et assure des formations en français aux étudiants qui désirent poursuivre leurs études à l’Université de Poitiers ainsi que des formations de master organisées par l’IAE de l’Université de Poitiers. Cependant l’originalité de l’institut Confucius de Poitiers est la participation d’un troisième partenaire : l’entreprise de télécommunication chinoise ZTE basée à Shenzhen (ville jumelée au Département de la Vienne). Cette dernière, intéressée par la formation dispensée par cet institut, fournira des équipements permettant des visioconférences et de l’enseignement à distance.

Nouveau logo de l'Institut Confucius

Communiqué de l’Université de Poitiers - 04/10/05
article en ligne