Où Sortir

Aroom in Shanghai

20 mai 2012

Aroom CaféIl y a quelques semaines, une newsletter Shanghai Daily Secret avait retenu mon attention : elle relayait l’article d’un découvreur de café et restaurants sympas à Shanghai sous le titre aguicheur “Café with Character“, ajoutant à la description que l’endroit est tellement bien caché qu’il est impossible de le trouver par hasard. Il faut être un initié.

L’article original avec ses photos alléchantes finit de me décider à tenter l’expérience un de ces quatre: ce fut hier, en compagnie de Chloé et Sofia :)

Aroom - Xujiahui, Tai'An Lu

J’ai ainsi découvert la rue Tai’An Lu 泰安路 dans le quartier de Xujiahui. Une rue qui, en ce samedi soir pluvieux, était paisible et semblait bien agréable avec ses boutiques design et autres cafés et restaurants.

Au 120, le numéro 15 est juste à l’entrée sur la droite, mais on commence par rentrer dans un bâtiment, où l’on se dit qu’on s’est trompé quand un vieux monsieur chinois vous redirige gentiment (en anglais !) vers la porte en contrebas que vous aurez invariablement manquée la première fois que vous vous y rendrez :)

Là effectivement, l’entrée du café est un peu plus clairement annoncée ! Mais on ne rentre pas comme cela : il faut sonner, on vient vous ouvrir la porte, et là enfin on peut découvrir ce qui se cache derrière tant de mystères !
Lire la suite »

Le parc Fuxing, oasis à la française

12 décembre 2005

Petit tour aujourd’hui vers un endroit de Shanghai où il fait bon flâner à la française en oubliant le stress de la ville, je veux parler d’un des plus grands parcs de Shanghai : le parc Fuxing.

Allée bordée de platanes à l'entrée du Parc Fuxing Situé au beau milieu de l’ex-concession française, le parc Fuxing n’échappe pas à la règle du quartier. Aux abords du parc ainsi qu’à l’intérieur, des allées, des rues entières bordées de platanes. L’indice qui vous permettra d’affirmer à coup sûr que vous vous trouvez dans l’ex-concession française. Ces platanes, pour les Shanghaiens, ce sont tout simplement les “arbres français”, ces arbres importés par les Français du temps des concessions.

D’ailleurs à cette époque, dans les années 1900, le parc s’appelait tout bonnement “le parc français” quand celui-ci fut acheté par les Français à leur arrivée à Shanghai.

Voilà pour la partie historique-cocorico de ce parc. Pour en savoir plus, il vous suffira de vous y rendre pour en lire l’histoire complète sur les plaques à l’une des entrées.

Mais surtout n’y allez pas que pour l’histoire. Ce serait dommage, mieux vaut y rester pour en profiter un peu. Surtout si vous y êtes venu à pied depuis la station de métro Shanxi Nan Lu ou Huangpi Nan Lu. Et j’ajouterai même, surtout si ce jour-là, c’est un dimanche…

Lire la suite »

Face

4 septembre 2005

Au beau milieu de la concession française, à quelques centaines de mètres de la très fréquentée Huaihai Lu, on trouve un îlot de calme dans un parc à peine soupçonnable, idéal pour se poser, prendre un verre après avoir arpenté le centre de Shanghai ou dîner entre amis : le Face.

C’est en mai dernier que j’ai pu découvrir l’endroit quand, avec Marieke, nous y avions fait la connaissance de Piépié, Julien et Amélie entre autres, qui nous avaient alors suggéré l’endroit.
Outre l’Happy Hour qui s’y tient tous les jours de 17 à 20 heures (moitié prix sur tous les softs) ;), l’une des principales raisons qui ont pu faire choisir le Face comme endroit pour se retrouver autour d’un verre est le cadre calme et très agréable faisant oublier le tumulte de Shanghai.

Le Face se cache en effet au détour des allées d’un parc qui abrite en particulier le Ruijin Hotel, trois jardins connectés et 4 villas de différents styles européens formant la Rui Jin Guest House.

Le bâtiment qui héberge le Face se tient au n°4, le Can Ying Lou, qui fut construit en 1936. Il s’agit d’une grande bâtisse de style colonial qui vient rompre tout à fait avec les bars à néons de Hengshan Lu. Gardée par une lourde porte de bois, ses pierres protègent le décor de la route de la soie : entre la Chine, l’Inde et la Thaïlande, une atmosphère chaleureuse propice à l’évasion !

Petit plus pour les soirées d’été, la terrasse qui donne sur le parc à peine éclairé, comme un bout de campagne en pleine… ah, où on est déjà… ?

Je n’y étais pas retournée depuis, mais me souvenant avoir été séduite par l’ambiance feutrée orientale qui y régnait, ce fut un plaisir pour moi d’y retourner pour y retrouver d’autres amis vendredi dernier. Cette fois-ci, Marieke et moi avons fait connaissance avec Fred et Alex de passage à Shanghai.

Ceux-ci nous ont d’ailleurs confié que leur repas au restaurant thaï avait été un vrai régal, pour une somme raisonnable (300 yuans à 2), et que, contre toute attente, ils avaient eu de la peine à finir les parts copieuses.

(c) facebars.com

Car le Face, ce n’est pas qu’un bar, mais bel et bien un endroit aux multiples visages (fallait bien que je la case celle-là :) ).
Quand le Face Bar propose une ambiance plutôt chinoise, le restaurant thaï Lan Na Thai offira un décor en étroite relation avec le type de mets proposés, tout comme le restaurant Hazara d’influence indienne, tout deux situés dans les étages du bâtiment. Il paraîtrait même qu’un lounge se trouve au 3e étage, plus calme et surtout où l’on propose whisky, champagne et autres vins, non disponibles au bar du rez-de-chaussée.

Autant de raisons valables pour que j’y retourne et teste chacune de ces ambiances particulières.
Pour me laisser tenter au besoin, je n’aurai qu’à visiter le site web du Face où j’ai d’ailleurs trouvé ce petit plan d’accès qui peut être utile, pour s’y rendre à pied depuis la station de métro Shanxi nanlu ou en taxi, en ayant pris soin, au préalable, de bien noter l’adresse en chinois depuis la page de SmartShanghai ;)

(c) facebars.com

Comme vous le voyez, on pourra facilement prolonger la soirée en sortant sur Maoming Nanlu, en enchaînant, par exemple comme nous l’avons fait vendredi dernier, avec un peu de musique dans une ambiance rétro au House of Blues & Jazz. Encore merci à Fred et Alex pour la super soirée ;)

Autres endroits pour sortir à Shanghai

Zapata’s, la cantina à Shanghai

19 mai 2005

Un restaurant qui utilise une recette détonante : un soupçon de Chine, pas mal de Mexique, et beaucoup beaucoup du reste du Monde…

Le Zapata’s est le premier restaurant occidental que j’ai pu tester à Shanghai l’hiver dernier. Il y a des fois comme ça où après plusieurs mois de vie en Chine, ça fait du bien de retrouver des saveurs non chinoises :)

C’est donc un restaurant mexicain très sympa, où vous pouvez manger des super plats de tortillas, enchiladas, tacos, etc, présentés pour vous par des serveurs chinois sur de grandes tables en bois, dans une ambiance colorée mais un peu tamisée, sur une musique caliente ou internationale.

Au vu du menu et des tarifs affichés (comparables à ceux affichés en Europe), il ne faudra pas s’étonner que la clientèle soit quasi-exclusivement une clientèle d’expatriés.

Aux heures de repas traditionnelles, les 2 étages du restaurant avec mezzanine et l’espace en extérieur pour l’été, offrent donc un cadre génial pour s’évader un peu de la Chine et se régaler entre amis :]

Mais quand arrive 22h00, ce n’est plus le restaurant qui fait recette, mais bien le bar-club. On ne s’y trompe pas, le Zapata’s, situé sur Hengshan Road une des rues les plus connues à Shanghai pour ces clubs avec Maoming South Road, n’échappe pas à la fièvre qui envahit le quartier.

Si j’étais déjà allée mangée là-bas deux fois, je n’avais pas encore eu l’occasion d’y rester pour une deuxième partie de soirée, encore qu’une fois le changement de musique nous avait mis la puce à l’oreille sur ce qui allait suivre après notre repas… Pascal nous avait tellement parlé des fameuses ladies night du Zapata’s que pour notre première soirée downtown depuis quelques semaines, avec Marieke nous nous étions promis que notre premier mercredi post-HSK nous verrait au Zapata’s :)

Pascal nous avait prévenues, ce qu’il y a de bien lors de ces ladies night qui offrent les marguaritas gratuites à la gent féminine, c’est que rien que de se poser quelque part et de regarder c’est déjà fort intéressant…

Quand nous arrivons un peu après 22h, la cour extérieure est déjà bien occupée, le restaurant est plein à craquer et les platines chauffent depuis un moment. Nous nous posons justement dehors, pas de doute l’endroit est uniquement rempli d’expats venus s’amuser, les quelques chinois sont ou bien du service, ou bien des chinoises accompagnant des expats.

Pour nous, force est de constater, nous n’avons plus l’habitude de ces soirées endiablées. Les virées en boîtes ne sont pas vraiment dans les moeurs des étudiants chinois, et quand on habite à plus d’une heure de taxi de ces lieux de sorties, il faut croire qu’on finit par sortir uniquement quand on en a vraiment envie. En liquidant notre bière, alors que nos voisins se prenaient en photos, criaient de joie tellement ça faisait longtemps qu’ils s’étaient pas revus depuis la dernière ladies night, on avait peut-être l’impression de ne pas vraiment faire partie de la soirée.

Mais je n’étais pas d’accord pour rester à côté de la soirée. Peut-être que je ne suis pas une expat venue faire le show et dépenser mes sous devant mes collègues américains, peut-être que ce soir je porte un pantalon et une petite veste, peut-être que je ne suis pas pendue à mon portable, et peut-être que je ne discute pas très fort avec mon voisin pour me faire entendre… et alors, ça ne m’empêchera pas d’aller me plonger dans l’ambiance !

Pourquoi se prendre la tête à vouloir comprendre pourquoi les gens sont là après tout, l’important c’est de profiter dans ce genre de soirée, et d’oublier… ça tombe bien, j’en avais besoin.

Alors oui, je suis allée à l’intérieur, là où pour danser, soit tu marchais sur les genoux de ton voisin, soit tu montais sur le bar :]

Je ne suis pas assez exhibitionniste, ni suffisamment emmêchée hier, pour me joindre aux gazelles qui se trémoussaient sur le bar, encore que finalement, ça aurait été la meilleure solution si j’avais voulu avoir moins chaud ou me faire moins pousser. J’ai d’ailleurs voulu immortalisé la fièvre de la masse en transe aux pieds des danseuses endiablées, mais… pfff… elles bougeaient trop, pas un seul cliché valable.

Mais j’ai trouvé la parade. Vous pourrez trouver des photos sur le site du restaurant.

Tout plein d’autres infos utiles aussi sur Smart-Shanghai.com, avec l’adresse pour le taxi ;)

Autres endroits pour sortir à Shanghai

Carlton J. Smith and Band à Shanghai

4 mars 2005

Si vous êtes à Shanghai en ce moment et que vous cherchez à passer une bonne soirée en ville, c’est le groupe qu’il faut aller voir !

J’étais déjà allée au House of Blues and Jazz à la mi-janvier avec Marieke et d’autres amis, et déjà à ce moment là nous avions été séduites par ce bar (voir article House of Blues and Jazz).

Ainsi, quand nous avons voulu faire découvrir un endroit sympa aux parents de Marieke de passage à Shanghai, nous avons immédiatement pensé à celui-ci, et nous n’avons pas été déçues !

Le groupe vient tout droit de New York, et si les musiciens sont effectivement très bons, celui qui attire tous les regards n’en reste pas moins le show-man Carlton J. Smith.

Je ne vous ferai pas sa biographie, c’est un artiste accompli, ce que je peux vous dire c’est qu’il sait y faire avec son public, qu’il a la classe, qu’il fait vivre la scène comme peu et qu’il sent super bon ;)

Et j’ai eu l’immense bonheur de le voir s’approcher de moi et, ô comble de la joie, qu’il me caresse les cheveux, ah j’ai failli m’évanouir ;)

Il aura même fait danser Marieke et Emilio, très vite suivis par d’autres danseurs endiablés, et Boule (ie la maman de Marieke) nous aura épatés avec ses boom boom boom boom !

Bref, un conseil, dépêchez vous d’aller le voir, l’écouter et danser sur les accords du groupe (le vendredi et le samedi surtout), ils sont là jusqu’au 27 mars.

Une seule adresse pour cela : le House of Blues and Jazz, 158 South Maoming Road, à Shanghai bien sûr ;] !

Marieke et moi, on s’est déjà promis d’y retourner :)