2004 novembre

Hangzhou ou le jardin de la Chine

30 novembre 2004

“Il y a le paradis au ciel. Et sur terre, il y a Suzhou et Hangzhou.”
Chaoying, poète de la dynastie Yuan (1279-1368)

Que faut-il de plus pour justifier la destination de mon premier voyage en dehors de Shanghai ?

Et oui, avec les premières vacances scolaires (1 semaine), qui coïncident avec la fête nationale chinoise du 1er octobre, je suis partie en vadrouille avec Marieke et des amis chinois : destination Hangzhou (prononcer Rangtcho), un petit coin de paradis non loin de Shanghai où les chinois ont l’habitude de se réfugier à leurs heures perdues.

Voilà, Hangzhou c’est là, bon évidemment, faut d’abord situer Shanghai en Chine, mais pour ça rien ne vaut une bonne carte

Nous sommes parties lundi 04/10 après-midi depuis Xinzhuang à Shanghai (Shanghai c’est grand, qu’on parte du Nord ou du Sud, ça fait une sacrée différence :) ), en voiture direction la maison des amis de nos amis (les relations!)… et 2 heures et demie pour arriver à bon port.

Le soir même, nous étions invitées dans un très bon restaurant de la ville par notre hôte. Ni lui ni son épouse ne parlaient vraiment anglais, encore moins le français, et notre chinois les faisait sourire, mais ils ont très bien su nous faire découvrir la délicieuse cuisine de Hangzhou. Autour d’une bonne table, plus besoin de mots pour communiquer :)

Mais le meilleur reste à venir. Nous étions à Hanghzou pour 2 jours, soit jusqu’au mercredi après-midi suivant. Debout aux aurores, le sac sur le dos et excitées comme des puces, nous avons donc consacré notre mardi entier à la découverte du joyau de Hangzhou : le lac de l’Ouest, encore appelé ici-bas Xihu (prononcez Sirou).

Ne vous méprenez pas, Hangzhou est loin d’être perdue au fin fond de la cambrousse (c’est la préfecture de la province du Zhejiang), et pourtant, on y trouve l’un des plus beaux trésors naturels de la Chine, le plus beau d’après les Chinois : un lac gigantesque bordé d’un cadre authentique comme épargné par le temps et la modernisation galopante.

Devant les étendues de nénuphars,

A l’ombre des saules pleureurs,

Au détour des ponts et des illustres demeures,

la Chine telle qu’on la rêve !

Déjà le soir tombe sur le Xihu, voilà juste le temps pour nous de nous arrêter dans une superbe maison de thé qui borde le lac, nos amies nous ont rejoint et nous dégustons à nouveau les spécialités de Hangzhou, noisettes légèrement sucrées et thé “fleuri”… un délice pour les yeux comme pour les papilles…

Waouh, nos yeux sont émerveillés, nos jambes… ?!…? bah on les sent plus, la journée a été riche, mais pas suffisament longue pour que nous puissions faire le tour complet du lac. Peu importe, nous avons su nous poser, admirer, et prendre quelques clichés sur lesquels je vous laisse méditer…

Le lendemain, changement de rythme ! Nous sommes prises en charge par nos amies, en route vers l’autre splendeur du coin, la montagne du Longjin (prononcez longtsin) où l’on cultive le plus fameux thé vert chinois que l’on déguste dans les maisons de thé typiques qui jalonnent la route.

Les versants verdoyants où l’on cultive le thé Longjin.

Je suis en compagnie d’Alice et Shelin, les 2 amies chinoises par lesquelles nous avons pu découvrir ces lieux authentiques. Encore merci à elles !

Pour clore l’expérience en beauté, pour notre retour à Shanghai, nous avons expérimenté le train chinois, bien sûr totalement improvisé, en pleine période de retour de vacances :) Grâce à je ne sais quelle bonne étoile, nous avons réussi à gérer Alice, à obtenir des billets pour finir 2 heures dans un train bondé, Marieke sur un demi siège et moi au milieu de l’allée (où quelqu’un passe toutes les 5 minutes) confortablement assise sur mon sac, ra-vies !
L’aventure, la vraie, au moins nous l’aurons vécue :) cela fait partie des choses qui nous marquent, qui nous font sourire et qui contribuent à rendre ce périple inoubliable.

D’ailleurs, l’on dit ici qu’à chaque saison le lac Xihu présente un nouveau visage toujours aussi envoûtant. Toute l’année, les amoureux s’y exilent et nombre de mariages y sont célébrés. Pour moi, aucun projet de mariage pour le moment :) mais pour sûr, automne, hiver, printemps ou été, je retournerai un de ces quatre à Hangzhou !

Nouvel appart !

28 novembre 2004

Vous me réclamiez les photos de mon nouvel appartement ? et bien il y a mieux, non seulement vous pouvez voir les photos, mais je me lance à l’occasion dans la création de mon blog, Céline en Chine.

Ca fait 2 mois que j’essaie de trouver le temps de monter mon site web, mais en vain, alors j’ai trouver cette solution, simple et conviviale pour vous faire partager mes tribulations en Chine.

J’inaugure donc mon blog en vous parlant un peu de mon nouvel appartement !

Et oui, les résidences universitaires en Chine, on s’en accomode quelques temps, mais vient vite le moment où, à 22 ans, on aspire à un peu plus d’espace de mouvement.

Avec Marieke, mon amie, coloc et camarade de classe, nous avons dit STOP à la permission de minuit, STOP au contrôle d’identité des visiteurs, STOP à l’espionnage des concierges… PLACE à la LIBERTE :)
De la décision à la signature, en 1 semaine l’affaire était pliée. Grâce à l’aide précieuse de notre ami chinois Bill, nous avons démarché 2 agences, en 3 jours visité 7 appartements.

Ici à Shanghai, les loyers sont beaucoup moins élevés qu’en France, et les appartements se louent déjà équipés. Pour environ 250 euros par mois, nous avons 2 chambres, un grand living room, une cuisine, une salle de bain, un balcon et une dépendance, le tout dans un ensemble calme et bien entretenu, chaque pièce est équipée à neuf.

La vue que j’ai depuis la fenêtre de ma chambre :

un peu de verdure, quelques touches de couleurs, et un terrain de basket !

Le must du must :

l’écran géant avec la platine DVD et le système Dolby Surround, quand on connaît le prix des DVD ici (ça c’est pour un autre article), ça promet de bonnes soirées télé en perspective…

Maintenant, si vous voulez en savoir davantage, il faudra venir me rendre visite à Shanghai :)