2005 décembre

80 % des entreprises privées n’offrent pas de contrat à leurs salariés

30 décembre 2005

Et pendant ce temps-là, Céline cherche un stage à Shanghai…

Exploiter ses salariés en omettant de leur proposer un contrat : telle pourrait être la raison du boom économique chinois. Un rapport officiel, publié jeudi 29 décembre, révèle en effet que l’immense majorité des plus de deux millions d’entreprises privées chinoises exploitent leurs salariés, condamnés à travailler sans contrat.

“Les droits légaux des employés sont fréquemment violés dans plus de 80 % des entreprises privées” [...]. L’immobilier, l’industrie légère – notamment l’habillement – et la restauration sont en tête des entreprises qui usent et abusent de procédés illégaux.

En outre, selon le rapport, dans les 20 % d’entreprises qui respectent la loi, la plupart des contrats sont de moins d’un an. “Les employeurs refusent de signer des contrats de longue durée pour éviter les obligations légales” [...] “Certains contrats établissent même que la responsabilité de l’employeur ne peut être engagée en cas de maladie ou même de mort de ses employés, même si cela se passe sur le lieu de travail” [...]

ABSENCE DE PROTECTION

[...] Le droit de grève a même été retiré de la Constitution en 1982 au motif que le système politique avait “éradiqué les problèmes entre le prolétariat et les propriétaires d’entreprises”.

Dans un rapport publié au début du mois, la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) a accusé le Parti communiste chinois au pouvoir de s’être converti en un “capitalisme casino”, marqué par l’enrichissement d’une minorité grâce à l’exploitation d’une masse d’ouvriers, issus des campagnes, mal payés et sans aucun droit. [...] Selon l’internationale syndicale, les ouvriers ne disposent guère de moyens pour faire respecter leurs droits, d’autant plus que le syndicat officiel, le seul autorisé, prend systématiquement fait et cause pour les patrons.

Généralement, les critiques concernant le coût social du boom économique de la Chine proviennent d’organismes indépendants basés à l’étranger[...]. Mais le rapport publié jeudi 29 décembre a, lui, été réalisé à la demande des députés chinois pour faire le point sur le respect de la loi du travail, adoptée en 1995. Peut-être le signe d’un changement pour les salariés chinois.

avec AFP

Le Monde.fr - 29/12/2005
article complet en ligne

Un Noël à Shanghai downtown

29 décembre 2005

Pour reprendre le commentaire de Pascal, voici donc le résumé de mon Noël 2005, à Shanghai, en centre ville et non pas à Minhang ;)

En fait pour ce Noël, je crois suis certaine que je dois beaucoup à Marieke. Tout d’abord parce que c’est grâce à elle que nous avons justement passé Noël non pas à Minhang, mais en centre ville. Ce qu’il y avait d’intéressant surtout ce n’est pas tant la localisation dans Shanghai, mais surtout le cadre dont nous disposions. Car pour le réveillon de Noël, quoi de plus important que de faire un bon repas dans un cadre chaleureux près des gens qui nous sont chers ?

Lire la suite »

Joyeux Noël depuis Shanghai, 2e édition

24 décembre 2005

Voilà, un nouveau 24 décembre qui se prépare à Shanghai.

Depuis l’année dernière les règles n’ont pas changé, nous n’avons toujours pas de vacances à cette période de l’année pour rentrer en France et fêter Noël avec nos familles par exemple :(
Mais ça ne veut toujours pas dire que nous n’aurons pas de réveillon de Noël !

Cette année nous avons d’ailleurs eu droit comme l’an dernier à notre soirée de Noël entre étudiants étrangers organisée par l’université. Enfin je devrais dire encadrée par l’université, mais organisée par les sud-coréens essentiellement pour la communauté sud-coréenne, pour ce qui est de la partie spectacles. La force du nombre quoi, heureusement qu’ils nous ont fait ça en chinois et pas en coréen :)
Pour lire ce que Marieke en a pensé, suivez le lien.

Pour le reste, le sapin est en place depuis plusieurs semaines, et religieusement allumé tous les jours. Et pour ce qui est du réveillon, bah là je dois filer, cette année mon réveillon de Noël n’aura non pas lieu à Minhang, mais à Shanghai downtown, grâce à la gentillesse d’une amie de Marieke qui nous prête sa maison !
Allez je vous raconterai… peut-être ;P

En attendant un Joyeux Noël à tous, en particulier à ma famille et à mes amis !

Mery Christmas

圣诞节快乐!

Presque “Comme toi” mais en chinois… 散了吧

22 décembre 2005

Pour me faire pardonner de ma relative discrétion ces derniers jours sur le blog, une nouvelle chanson chinoise que je vous soumets…
Chanson chinoise ? Hum… pas vraiment…

En fait je reviens du Simba Coffee, le seul endroit de Minhang où l’on peut entendre un peu de bonne musique dans un cadre sympa. Bref alors que nous discutions tranquillement, qu’ouïs-je ?! Ne serait-ce pas la musique de “Comme toi” de Jean-Jacques Goldman ??
En effet, mon oreille n’a pas failli, surtout quand il s’agit de reconnaître une chanson de JJG ;], sauf que l’accent de l’interprète me semblait familier mais d’une autre façon…

Incroyable ! “Comme toi” en version chinoise !

Lire la suite »

Le parc Fuxing, oasis à la française

12 décembre 2005

Petit tour aujourd’hui vers un endroit de Shanghai où il fait bon flâner à la française en oubliant le stress de la ville, je veux parler d’un des plus grands parcs de Shanghai : le parc Fuxing.

Allée bordée de platanes à l'entrée du Parc Fuxing Situé au beau milieu de l’ex-concession française, le parc Fuxing n’échappe pas à la règle du quartier. Aux abords du parc ainsi qu’à l’intérieur, des allées, des rues entières bordées de platanes. L’indice qui vous permettra d’affirmer à coup sûr que vous vous trouvez dans l’ex-concession française. Ces platanes, pour les Shanghaiens, ce sont tout simplement les “arbres français”, ces arbres importés par les Français du temps des concessions.

D’ailleurs à cette époque, dans les années 1900, le parc s’appelait tout bonnement “le parc français” quand celui-ci fut acheté par les Français à leur arrivée à Shanghai.

Voilà pour la partie historique-cocorico de ce parc. Pour en savoir plus, il vous suffira de vous y rendre pour en lire l’histoire complète sur les plaques à l’une des entrées.

Mais surtout n’y allez pas que pour l’histoire. Ce serait dommage, mieux vaut y rester pour en profiter un peu. Surtout si vous y êtes venu à pied depuis la station de métro Shanxi Nan Lu ou Huangpi Nan Lu. Et j’ajouterai même, surtout si ce jour-là, c’est un dimanche…

Lire la suite »