Musique

Presque “Comme toi” mais en chinois… 散了吧

22 décembre 2005

Pour me faire pardonner de ma relative discrétion ces derniers jours sur le blog, une nouvelle chanson chinoise que je vous soumets…
Chanson chinoise ? Hum… pas vraiment…

En fait je reviens du Simba Coffee, le seul endroit de Minhang où l’on peut entendre un peu de bonne musique dans un cadre sympa. Bref alors que nous discutions tranquillement, qu’ouïs-je ?! Ne serait-ce pas la musique de “Comme toi” de Jean-Jacques Goldman ??
En effet, mon oreille n’a pas failli, surtout quand il s’agit de reconnaître une chanson de JJG ;], sauf que l’accent de l’interprète me semblait familier mais d’une autre façon…

Incroyable ! “Comme toi” en version chinoise !

Lire la suite »

Le rat aime le riz - 老鼠爱大米

25 novembre 2005

Paroles d’une chanson que vous pourrez écouter ici (Edit: apparemment ça marche pas toujours, donc voici une nouvelle solution, le clip YouTube : ) ) !

Lire la suite »

Fenkai luxing - Un voyage qui nous sépare - 分开旅行

4 mars 2005

C’est ma chanson du moment, celle que je peux me passer en boucle quand je rentre du TKDO comme ce soir, et c’est une chanson chinoise !

Pour la musique chinoise actuelle, j’ai pu repérer jusqu’à maintenant les styles suivants :

  • la bonne vieille dance qui fait boom boom
  • les chansons à la sauce traditionnelle de Chine (comprendre voix aigrelette et sujet historique et/ou patriotique)
  • les trucs kitchouilles à brailler entre amis lors d’un karaoké
  • et les plus nombreuses, les balades et autres chansons d’amour…

Et dans tout ça, on arrive parfois à trouver des morceaux sympas. En fait, comme on comprend généralement pas tout ce qui s’y raconte, on prête plutôt l’oreille à la musique et aux voix, bien plus qu’au contenu, forcément ;)

Alors voilà, pour aujourd’hui, mon coup de coeur, c’est une chanson de René Liu (Liu Ruoying de son nom chinois), qui s’intitule “Fenkai luxing” (en duo avec Stanley Huang ?).

Pour écouter, c’est ici !

Et si vous voulez chanter en même temps, voici les paroles en Pinyin (traduction phonétique des caractères chinois), et puis, histoire d’allier l’utile à l’agréable, je me suis essayée à une petite traduction en français ;)

Fenkai luxing

Wo xuanze qu Luoshanji ni
Yi ge ren yao fei xiang Bali
Zunzhong gezi de jueding
Weichi heping de aiqing
Xiang’ai shi yi zhong xiti
Zai ziyou he qinmi zhong youyi
Ni wen guo tai duo ci
Wo ai bu ai ni

Refrain :
Black black heart
Send gei ni wo de xin
Jihua shi fenkai luxing a
Wei he
Xiang jieju
Wo mingbai
Ting zai ni de huaili
Que bu yiding zai ni xinli
Bali xia le yi zhengtian yu

Wo bu xiang yao qu zhengming
Ye bu zhidao zenyang zhengming
Xiang’ai shi liang ren shiqing
Wo bu xihuan ni huaiyi
Huaiyi ai shi kepa de wuqi
Mousha le aiqing
Wo zai zheli
Benlai shi qinglang hao tianqi

(Refrain)
(Refrain x2)

Xiuxi yixia
Bu xuyao name de miji
Bubi mei yi miaozhong dou nian zai yiqi
-
Ni wen wo ai bu ai ni
Zhe ge bu shi ge wenti
Zao jiu shuo guo
Xuyao kongjian
Cai neng jixu
Wo ye zhende bu xiwang ni li qu
Women jiu shishi kan ge zou ge de lu
Xu… bie ku
Zhe ge zhi shi ge duanduan de dujian
Bie gao de name fuza
Ni bu shi yizhi shuo
Yao qu Bali ma

Voyage qui nous sépare

J’avais choisi d’aller à Los Angeles, toi
Seule tu voulais prendre l’avion pour Paris
Respecter chacune des décisions
Préserver la paix de l’amour
S’aimer est un exercice d’école
J’hésitais entre la liberté et l’intimité
Tu m’as trop de fois demandé
Si oui ou non je t’aimais

Refrain :
Coeur si noir
Je t’envoie mon coeur
Tu as l’intention de voyager seul ?
A quoi bon…
On dirait que c’est la fin
Je comprends
Je suis restée dans tes pensées
Mais peut-être pas dans ton coeur
A Paris toute la journée il a plu

Je n’ai pas envie de me justifier
Je ne sais pas non plus pourquoi me justifier
S’aimer c’est l’affaire de deux personnes
Je n’aimais pas que tu doutes
Le doute en amour est une arme redoutable
Qui a assassiné notre amour
J’étais ici
Au début le soleil brillait

(Refrain)
(Refrain x2)

Faisons une pause
J’ai besoin d’air
Nous n’avons pas à rester chaque seconde collés ensemble
Tu me demandes si je t’aime
Là n’est pas le problème
Dès le début je t’ai dit
J’avais besoin de temps libre
Enfin je peux reprendre le cours de ma vie
Je ne souhaite pas non plus que tu t’éloignes
Nous suivons juste un peu chacun notre route
Allons, ne pleure pas
C’est juste une petite pause
Ne fais pas autant de difficultés
Ne disais-tu pas sans cesse
Que tu voulais aller à Paris ?

Pour ceux qui voudraient les paroles en caractères chinois, cliquez ici !
(il faut avoir la police de caractères chinois installée, bientôt je mettrai en ligne une version pdf lisible par tous)

Tout le monde aura compris dans quelle catégorie se classe la chanson. Comme par hasard, une chanson d’amour qui parle de Paris ?! Et oui, la France, c’est le pays “hen langman”, très romantique (c’est la première chose qu’on me dit quand j’annonce être française), et Paris pour les chinois, c’est le summum du romantisme (c’est sûr que comparé à Shanghai…).

Et vous alors, vous en pensez quoi ?

Si vous voulez en savoir plus : au cours de mes recherches sur l’artiste (et c’est pas facile de trouver le nom d’une chanson chinoise qu’on a entendu à la radio une fois ou deux et dont on ne connais que 2 ou 3 paroles…), j’ai pu constater que René Liu avait son propre site web, certes tout en chinois, mais très joli ;)

www.rene-liu.com