Anecdotes

Calli d’Ami : Crachat et Coup de Sifflet

18 février 2012

Aujourd’hui j’inaugure le premier billet d’invité du blog, comprenez un billet posté sur Céline en Chine, mais pas écrit par Céline : un billet écrit par un ami ou fidèle lecteur par exemple.
Pour cette première fois, il s’agit de Putch, lecteur du blog et belge de 45 ans qui a bien roulé sa bosse en Chine, entre Shanghai, Canton et maintenant Suzhou. Il se trouve que lui aussi s’est pris à écrire sur ses expériences en Chine, mais plutôt en offline. Ayant eu la chance de parcourir quelques-unes de ses chroniques, je vous propose d’en découvrir une qui m’a bien fait sourire : )
 

Crachat et coup de sifflet

Comme vous le savez peut-être déjà, la première activité d’un chinois en Chine c’est la création d’un crachat (du verbe cracheter)… Je dis bien ‘’création’’ car il y a de l’art dans les formes et les manières de ce pur produit ‘’made in China’’.
Lire la suite »

Voyage vers l’Ouest (3) Errances à Hami

20 janvier 2012

Enfin, je quitte Ürümqi, mon coeur bat d’excitation à l’idée de quitter pour de bon cette grande ville sans intérêt pour s’envoler vers l’aventure et les grands espaces. Il est 22h quelque chose : Hami, j’arrive !

 
Un petit goût du risque
 
J’en suis tellement “euphorique” que, las une fois de plus de ne pas trouver de taxi, je ne me pose pas trop de questions en montant dans la voiture d’un local qui se proposa de m’emmener jusqu’à la gare d’Ürümqi pour le même prix que le taxi. Ça lui semblait tout naturel, à moi aussi… au début.
Au bout de quelques minutes, j’ai quand même fini par me dire “M’enfin Céline, qu’est-ce que tu fais toute seule dans la voiture de cet inconnu qui pourrait très bien…”, là j’ai commencé à regarder autour du moi pour m’assurer qu’on allait bien dans la direction de la gare, guettant le moindre panneau, le moindre signe. Finalement je me suis un peu rassurée, à moitié ravie d’avoir pris ce petit risque, puis grandement soulagée de poser le pied devant la gare !

 
Couchette Express
 
Dans la gare, toutes ces émotions et la journée mouvementée ont raison de moi : je consume délicieusement mon avance en m’assoupissant toute allongée sur les canapés en simili-cuir du salon VIP réservé aux détenteurs de billets couches molle, où je me trouve quasiment seule, fait suffisamment rare pour être noté.
Au moment de monter dans le train, je m’étonne cette fois de constater qu’il s’agit d’un train couchette à 2 niveaux: un étage en bas, un en haut, avec à chaque niveau donc 2 couchettes superposées. De quoi entasser pas mal de monde !
Sans demander mon reste, je monte dans la mienne : couchette du haut, sacs entreposés, prête à éteindre la lumière dès que possible… une fois les contrôles d’identité passés. On ne voyage pas dans le Xinjiang sans montrer patte blanche. La contrôleuse arrive : scanner dernier cri en main pour lire les cartes d’identité à puce de mes 3 colocataires chinois. Pour mon passeport bien sûr on en revient aux bonnes vieilles méthodes avec du papier et un crayon.
Puis je prends en main ma chambrée déjà alitée et pas trop incommodante : pas de réclamation ? OK j’éteins la lumière, bonne nuit ! Je crois que je peux dire que j’ai pris le coup de main pour le voyage en train en Chine, surtout les couchettes molles :)

Et ainsi je transitai pendant 8 heures de la capitale provinciale jusqu’à Hami, tout à l’est du Xinjiang, “la porte de l’Est de la route de la Soie”


Afficher Journey to the West, Xinjiang 2011 sur une carte plus grande

Lire la suite »

Nouvelles expériences : scooter volé et déposition au commissariat

25 septembre 2011

Même après plus de 7 ans en Chine, il m’arrive encore de nouvelles aventures. Dernières en date : mon scooter, mon si cher scooter de rêve, m’a été volé ! Larcin qui ne sera pas sans conséquence : j’en profite pour aller porter plainte pour la 1ere fois à un bureau de police.

C’est arrivé dans la nuit de jeudi à vendredi.
Jeudi soir, je parque mon scooter en bas de mon immeuble comme d’habitude. Je bloque le guidon et recouvre le vespa de sa bâche protectrice noire, mais pour une fois, j’omets le gros cadenas. Avec l’humidité récente, il a rouillé et ne fonctionne plus. Ces derniers jours, je l’enroulais tout de même autour de la roue avant histoire de faire illusion en attendant que mon vendeur récupère la pièce pour le réparer. Mais ce soir, sûrement par fainéantise, je n’en fais rien. Après tout, c’est ma résidence où je le mets depuis bientôt 1 an. J’aurais dû me rappeler que c’était ici qu’il avait reçu un coup de couteau dans le siège…
Lire la suite »

Guizhou - Guangxi (1) SHA-KWE

17 janvier 2006

Comme je l’annonçais dans le dernier billet juste avant notre départ, c’est par avion que nous avons rallié Guiyang depuis Shanghai. Mais 1- ça n’était pas comme ça que j’envisageai d’arriver à Guiyang, et 2- rien que l’achat de ces billets d’avion, c’est une aventure rocambolesque à elle toute seule, comme je commence à en avoir l’habitude dès qu’il s’agit de voyager pendant les congés du Nouvel An…

Et oui, nous n’étions pas encore parties que déjà, le Chunyun 春运 (= période qui précède et suit le nouvel an chinois) allait nous jouer des tours…

Objectif : 34h en train

Dans le but d’économiser et de tenter l’expérience au moins une fois, Sandrine et moi voulions faire le trajet de Shanghai à Guiyang en train. Comme vous suivez assidûment, vous me direz, “bah, l’année dernière, vous avez déjà testé le train longue durée, avec les couchettes et tout le tintouin !” Sauf que, cette fois là, le trajet ne durait QUE 12 heures, de la rigolade quoi. Shanghai-Guiyang, c’est 34 heures en train ! Non pas que la distance soit beaucoup plus grande, c’est surtout que Shanghai-Guiyang est rallié par un K112, K comme Kuai qui veut dire vite pas vraiment beaucoup non plus, alors que Shanghai-Pékin, c’est un Z8, Z comme “Zuper trop vachement vite” ou “Zui kuai” peut-être pour “le plus rapide”.

Donc c’est pleine de motivation que je suis allée une semaine en avance au petit guichet de billets de trains de Minhang dont je connais maintenant bien les employés. Depuis les galèèèèèères (1), (2) et (3) de l’an dernier, j’en ai fait du chemin ! Donc maintenant avant d’y aller, je sais où regarder sur Internet pour connaître les horaires des trains, et le prix des billets par classes, et même le trajet détaillé des 2060 km de ligne si je veux.

huochepiao.comFlash info pratique : jeter un oeil sur huochepiao.com (uniquement en chinois) pour trouver toutes ces infos. Par contre le chemin de fer chinois ce n’est pas la SNCF. Impossible de réserver en ligne (où alors dites-moi comment !), donc il faut encore prendre ses petites jambes pour aller acheter son billet…

… et refaire la queue… pendant 2h30… pour arriver enfin, complètement frigorifiée dans l’antre du guichet, et présenter toute fière sur son petit papier les informations concernant les billets qu’on veut, et tout… et se faire entendre dire : “ah non, désolée, mais là je n’en ai plus un seul.”

… mine déconfite … mine déconfite … mine déconfite …

Lire la suite »

Poulets shanghaiens passés au grill hertzien et à la sauce anglaise

1 novembre 2005

Non ceci n’est pas une recette chinoise, mais une vision imagée de ma journée d’hier, passée sur un plateau de télévision
en compagnie de policiers shanghaiens, venus se confronter dans une joute sans merci avec, en particulier, une épreuve d’anglais où j’aurai eu mon grain de sel à apporter.
Séquence souvenirs…

Tout a commencé il y a un mois quand notre ancienne professeur de chinois, Shenghua, a tenu Marieke un bon moment en haleine au téléphone pour lui expliquer que la police de Shanghai cherchait des étudiants étrangers pour participer à un programme d’anglais auprès de leurs rangs. Grosso modo à l’époque, nous croyions que nous allions être enrôlées pour donner des cours d’anglais sur la sécurité routière. Mais cette idée que nous en avions allait vite évoluer.

Lire la suite »