Avion

Guizhou - Guangxi (1) SHA-KWE

17 janvier 2006

Comme je l’annonçais dans le dernier billet juste avant notre départ, c’est par avion que nous avons rallié Guiyang depuis Shanghai. Mais 1- ça n’était pas comme ça que j’envisageai d’arriver à Guiyang, et 2- rien que l’achat de ces billets d’avion, c’est une aventure rocambolesque à elle toute seule, comme je commence à en avoir l’habitude dès qu’il s’agit de voyager pendant les congés du Nouvel An…

Et oui, nous n’étions pas encore parties que déjà, le Chunyun 春运 (= période qui précède et suit le nouvel an chinois) allait nous jouer des tours…

Objectif : 34h en train

Dans le but d’économiser et de tenter l’expérience au moins une fois, Sandrine et moi voulions faire le trajet de Shanghai à Guiyang en train. Comme vous suivez assidûment, vous me direz, “bah, l’année dernière, vous avez déjà testé le train longue durée, avec les couchettes et tout le tintouin !” Sauf que, cette fois là, le trajet ne durait QUE 12 heures, de la rigolade quoi. Shanghai-Guiyang, c’est 34 heures en train ! Non pas que la distance soit beaucoup plus grande, c’est surtout que Shanghai-Guiyang est rallié par un K112, K comme Kuai qui veut dire vite pas vraiment beaucoup non plus, alors que Shanghai-Pékin, c’est un Z8, Z comme “Zuper trop vachement vite” ou “Zui kuai” peut-être pour “le plus rapide”.

Donc c’est pleine de motivation que je suis allée une semaine en avance au petit guichet de billets de trains de Minhang dont je connais maintenant bien les employés. Depuis les galèèèèèères (1), (2) et (3) de l’an dernier, j’en ai fait du chemin ! Donc maintenant avant d’y aller, je sais où regarder sur Internet pour connaître les horaires des trains, et le prix des billets par classes, et même le trajet détaillé des 2060 km de ligne si je veux.

huochepiao.comFlash info pratique : jeter un oeil sur huochepiao.com (uniquement en chinois) pour trouver toutes ces infos. Par contre le chemin de fer chinois ce n’est pas la SNCF. Impossible de réserver en ligne (où alors dites-moi comment !), donc il faut encore prendre ses petites jambes pour aller acheter son billet…

… et refaire la queue… pendant 2h30… pour arriver enfin, complètement frigorifiée dans l’antre du guichet, et présenter toute fière sur son petit papier les informations concernant les billets qu’on veut, et tout… et se faire entendre dire : “ah non, désolée, mais là je n’en ai plus un seul.”

… mine déconfite … mine déconfite … mine déconfite …

Lire la suite »