Monuments - Page 2 sur 3

Nankin express (3) Zhonghua Men

16 octobre 2005

Après la visite du Mémorial du Massacre de Nankin, poursuite de ma journée à Nankin avec la Porte Zhonghua, Zhonghua Men, histoire de remonter près de 600 ans en arrière, au temps de la Chine des dynasties, et notamment pour Nankin, au temps de la dynastie Ming.

Justement, profitons-en pour en savoir plus sur l’histoire de Nankin.

Drapeau portant le nom de la dynastie "Ming"

Drapeau portant le nom de la dynastie "Ming"

Aujourd’hui considérée comme l’une des plus belles villes du pays avec ses 5 300 000 habitants, au cours de sa longue histoire elle fut plusieurs fois capitale.

En fait la région de Nankin est habitée depuis plus de 5000 ans. Mais dès le 5e siècle avant J.-C. elle fut l’enjeu stratégique de conflits nombreux à l’époque des Royaumes combattants, et finit par trouver la stabilité avec l’avènement de la victorieuse dynastie Qin (3e siècle av J.-C.) Mais le 6e siècle verra son déclin après calamités et révoltes paysannes. Alors que Xi’an devient la capitale de l’empire, Nankin est rasée et voit son héritage historique réduit à néant.

Jusqu’en 1356, quand une révolte paysanne menée par Zhu Yuanzhang renversa la dynastie mongole Yuan, s’emparant alors de Nankin, puis de Pékin 12 ans plus tard. Zhu Yuanzhang, alias Hongwu, s’instaure alors premier empereur de la dynastie Ming, et sa capitale sera Nankin, qu’il dotera immédiatement d’un gigantesque palais et d’énormes remparts.
La gloire de Nankin durera jusqu’en 1420, quand le troisième empereur Ming, Yongle, transfère la capitale à Beijing
Lire la suite »

Soulagement en Chine : on voit bien la Grande Muraille depuis l’espace

4 mai 2005

Les Chinois peuvent pousser un soupir de soulagement : la Grande Muraille est bien visible, à l’œil nu, depuis l’espace. Une polémique avait en effet éclaté à l’automne 2003, après la première mission spatiale chinoise, quand le cosmonaute Yang Liwei, une fois redescendu sur Terre, avait énoncé cette frustrante affirmation au regard de l’orgueil national. “Vue de l’espace, la Terre est belle, avait-il dit, mais je n’ai pas vu notre Grande Muraille.”

Lire la suite »

La Grande Muraille de Chine - Badaling

14 février 2005

Un 14 février, certes entre cousines… mais dans un lieu magique.

Qui peut se targuer d’avoir passer sa St-Valentin sur la Grande Muraille de Chine ?!

La Grande Muraille de Chine, c’est le passage obligé de quiconque vient faire un peu de tourisme à Pékin. Celle que l’on appelle aussi le “dragon de dix mille lis” est en fait un ensemble de “Grandes Murailles”, fortifications parallèles construites en différents endroits au cours des siècles, s’étendant sur les montagnes sur 6700 km d’ouest en est (plus long que le rayon de la Terre, ou encore 1/20 de sa circonférence !)

Ainsi, quand vous êtes à Pékin, plusieurs sites de la Grande Muraille peuvent être visités.

Le plus connu est le site de Badaling. Situé à 70 km au nord-ouest de la capitale, c’est le site le mieux restauré qui offre probablement les plus beaux paysages, et c’est donc aussi le site le plus fréquenté…
Lire la suite »

Le Temple du Ciel

12 février 2005

Samedi 12 février, après le jeu de piste de la veille pour rejoindre le Palais d'Eté, aujourd’hui nous avons mis le cap sur un site beaucoup plus près du centre mais pas vraiment moins grand, le Temple du Ciel nous accueille…

La veille, nous avions en effet pu éprouver le système de bus de Pékin (je vous en reparlerai…) à travers toute la ville, du sud au nord, pour rejoindre un Palais d’Eté qui se mérite, du coup, ce jour-ci, nous avons pensé que nous avions le droit de tester un autre moyen de transport : le taxi ;)
Hop, en moins de temps qu’il en faut pour le dire (10 minutes quand même), nous voici rendues au Temple du Ciel (Tiantan) qui se trouve juste au sud de la gare de Pékin, enfin bien sûr ceci ramené aux mesures de la capitale :)

 

 

Le Temple du Ciel regroupe en fait un gigantesque parc (le double de la surface de la Cité Interdite) et l’ensemble des monuments. Ainsi, comme pour beaucoup des sites à visiter, il faudra prendre le THROUGH TICKET, comprendre celui qui donne accès à l’ensemble du site.
Lire la suite »

Le Palais d’été

11 février 2005

Après la visite de la Cité Interdite de la veille, on reste dans le gigantisme en ce 11 février bien frais que nous consacrons entièrement à la visite du Palais d’été, version hivernale !

Après notre première journée bien remplie, pour le 2ème jour de visite le réveil fut difficile. Au programme : visite du Palais d’été.
 

Dites 332

La première épreuve sera de s’y rendre.
Car le Palais d’été se trouve à 20 km au nord-ouest de Pékin. Pour nous, pas question de prendre le taxi. En vraies routardes que nous sommes, nous partons avec notre Guide du Routard (et quelques gâteaux) dans le sac pour y lire et suivre les indications nécessaire à notre trajet.

Pas de problème pour le métro, nous sortons en effet à la station de Xizhimen, la station la plus Nord-Ouest de Pékin, et nous espérons y trouver une station pour le bus n°335 pour nous rendre directement au Palais d’été.
Sauf que, à la sortie du métro, aucune indication pour une quelconque ligne de bus 335… Nous mettrons ça sur le dos de l’ancienneté relative (2002) du guide, et puis nous sommes toutes contentes de trouver une indication pour la ligne 332 qui était également annoncée par le guide mais en partance du zoo qui n’est pas vraiment dans le coin. Bon peut importe, nous nous mettons en quête de la fameuse station.

Et la quête fut longue. Premières tentatives de repérage une fois sorties du métro, aucune station de bus en vue, en nous renseignant auprès des passants nous finissons par en trouver mais évidemment aucune pour le 332, et bien sûr aucun plan de bus exploitable dans le coin. A l’intuition puis au hasard nous errons quelques temps avant de tomber sur une nouvelle séries de stations de bus. Enfin, désemparées, je finis par expliquer notre cas à une dame à l’une des stations, je veux aller au palais d’été… Et là d’autres chinoises qui m’écoutaient me disent que je peux prendre le 105 pour aller jusqu’au zoo et de là attraper un 332. Bon bah en route pour le zoo.

Arrivées au zoo, REBELOTE… Et il est où le 332 ??? Parmi les nombreuses stations à l’entrée du zoo, aucune ne fait mention de la ligne 332. Alors, toujours aussi désespérée, je ressors mon chinois pour demander à un groupe de policiers ou de gardiens, bref des messieurs en uniforme dirons-nous, OU QU’ELLE EST LA STATION DU 332 ?? On m’explique alors qu’il nous faut traverser le grand boulevard et que là je la trouverai. Et oui, nous l’avons trouvée, mais bon, encore nous as-t-il fallu nous apercevoir qu’il y avait une gare routière de ce côté (car bien sûr la station de bus habituelle ne voyait pas passer de 332 non plus) et là, rechercher le 332. Enfin nous y sommes installées. C’est qu’il se mérite le Palais d’Eté…

Quand nous finissons par y arriver, (autrement dit à l’autre bout de la ligne de bus 332), c’est déjà la mi-journée. Heureusement que nous avions prévu de quoi grignoter, car la journée va être longue :)
Ainsi, c’est avec nos billets en poche et un paquet de chips sous le bras que nous franchissons l’entrée, et nous sommes loin d’être les seules…

Lire la suite »