Xitang (7) sur le vif

4 juillet 2005

Ce qui fait qu’on ressent que son passage à Xitang est unique, tout n’est pas figé au contraire.

Au moment où l’on passe, là, quelque chose sent, quelqu’un parle, bat la mesure, chante…

 

Parfois même on devient l’élément perturbateur.

Tous les clients du “bar” du quartier interrompent leur partie de cartes ou les battements de leur éventail pour commenter activement votre passage, ou encore vous surprenez le vendeur d’articles d’artisanat à une heure encore trop peu avancée…

 

Revenir à l'introduction

Poursuivre la balade :

  1. sur le canal
  2. nuit de Chine à l'eau
  3. pas à l'hôtel
  4. de petites mains appliquées
  5. couleurs du taoïsme
  6. scènes de rue
  7. sur le vif

Tags: ,

Sur le même sujet...

Laisser un commentaire