Xitang (5) couleurs du taoïsme

30 juin 2005

A Xitang comme à Wuzhen, il est possible de visiter des temples taoïstes.

Je rattache ici cet aspect de l’excursion davantage à Xitang, probablement parce que j’ai dû en visiter davantage là-bas, et peut-être aussi parce que j’y ai pris quelques unes de mes photos préférées ;)

Mais d’abord quelques vues prises à Wuzhen.

 

Ce qui frappe invariablement quand on pénètre dans un temple taoïste, c’est l’odeur et la fumée des bâtons d’encens (parfois gigantesques) brûlés par les croyants et piqués dans de grands bacs d’une sorte de sable par le personnel du temple.

Avec le bouddhisme, le taoïsme est l’une des religions les plus pratiquées en Chine. Les temples bouddhistes et taoïstes se ressemblent assez, du moins pour une personne non-avertie comme moi.

 

Toutefois, quelques petites informations glanées auprès de Raymond, toujours là pour répondre aux questions des non-avertis :)

Une des principales différences, d’après ce que j’ai compris, est que les divinités taoïstes sont des personnages humains ayant existé et auxquels on a donné le statut de dieu pour leurs actions particulièrement héroïques par exemple. Ainsi les divinités ont toutes un visage humain, parfois des mines patibulaires, beaucoup d’entre elles étant notamment d’éminents généraux. A l’inverse les divinités bouddhiques sont divines par essence, dans le sens où elles ne sont pas issues du commun des mortels. Leur représentation s’en trouvera donc plus éloignée des caractéristiques humaines.

Enfin, une autre caractéristique du taoïsme est la grande place laissée aux superstitions. Si quelqu’un peut m’expliquer le comment du pourquoi des pièces de monnaies posées en équilibre sur la tranche ?
 

Toujours le même taoïsme, mais cette fois observé à Xitang.

Les murs jaunes d’or, les portes rouge vif qui donnent sur des murs parfaitement blancs. A quelques endroits près, les temples semblent refaits à neuf, on a parfois l’impression d’un décor de carton pâte si ce n’était le silence religieux et les odeurs d’encens. On passe la lourde porte rouge décorée pour découvrir l’un des généraux à la mine patibulaire qui a eu le droit à son rang de dieu taoïste.

 

Et enfin, ma photo préférée :]
 

Ce n’est pas toujours du côté de la porte qu’on croit qu’on trouve le fascinant
 

Revenir à l'introduction

Poursuivre la balade :

  1. sur le canal
  2. nuit de Chine à l'eau
  3. pas à l'hôtel
  4. de petites mains appliquées
  5. couleurs du taoïsme
  6. scènes de rue
  7. sur le vif

Tags: , , , , , ,

Sur le même sujet...

Un commentaire pour “Xitang (5) couleurs du taoïsme”

  1. Commentaire par Christine :

    Super la dernière photo :D

Laisser un commentaire