La Place Tian’anmen

10 février 2005

C’est le cœur de Pékin, chargé d’événements historiques, et pour nous, ce fut le premier site que nous avons découvert.

Bienvenue sur la plus grande place du monde, la Place Tian’anmen.
 
 
 

D’abord l’hôtel

A notre arrivée à Pékin, il nous a d’abord fallu trouvé notre hôtel. Ça devait être facile, l’adresse indiquait qu’il se situait dans la rue juste devant la gare. Bon il nous aura fallu arpenter la rue sur plusieurs centaines de mètres et revenir sur nos pas pour nous apercevoir qu’il se trouvait non seulement sur cette rue, mais en plus face à la gare… Premier repérage certes peu efficace mais réussi :)
Plus de détails dans l’article sur l’hôtel à paraître ;)
 

Le CITS, on s’en passera

S’en est suivi la recherche vaine du CITS indiqué sur le Routard 2002-2003. Indication douteuse du Routard ou changement à l’image des bouleversements des métropoles chinoises, nous avons quelque peu lutté pour tomber sur une agence chinoise avec pour tout personnel une stagiaire peu au fait… Nous en repartons bredouille, et décidons dans la foulée de nous débrouiller par nous-même avec nos guides certes un peu anciens, surtout quand on sait qu’en Chine tout change très vite, mais bien pratiques tout de même.
 

La Place Tian’Anmen, enfin !

Notre première destination sera la très célèbre Place Tian’anmen (Porte de la Paix Céleste), située à la porte sud de la Cité Interdite.
Si la place Tian’anmen est célèbre, c’est peut-être à cause de ses dimensions (la plus grande du monde) mais probablement davantage à cause des évènements historiques dont elle a été le théâtre : Octobre 1949, Mao Zedong y proclame la République Populaire de Chine, et tristement plus proche de nous; 4 juin 1989, répression dans le sang (entre 1000 et 3000 morts) des étudiants qui occupaient la place depuis avril pour réclamer la démocratie et la fin de la corruption…

Aujourd’hui si la place est occupée, ce n’est plus que par un marchand ambulant de snacks et les touristes qui se prennent en photos devant les monuments qui entourent la place.
 


En arrivant, nous avons d’abord remarqué le musée de la Révolution, où nous avons reçu et décliné notre première invitation à une “exposition d’étudiant en beaux arts”. C’est aussi à l’entrée de ce musée qu’on peut lire le décompte du temps restant avant le début des Jeux Olympiques de Pékin 2008. Message porteur d’espoir ou énième moyen de refouler le passé ?

Ayant traversé la large avenue Qianmen, nous nous retrouvons sur la place.
Face au musée se trouve le Palais de l’Assemblée du Peuple, où l’histoire politique se poursuit puisqu’il abrite l’assemblée législative, et devant lequel Sandrine a pris la pause ;)

On apercevra également le Monument aux Héros du Peuple, un grand obélisque où l’on lira que les “Héros sont Immortels” (Mao Zedong), et derrière le mausolée du président Mao, emblème encore vivace (queue interminable pour les visites que nous n’aurons bizarrement pas le courage d’affronter) de la Chine communiste des années Mao dans un pays tourné aujourd’hui vers le capitalisme.

Mais les regards se tournent peut-être davantage de l’autre côté de la place. En effet en face se trouve l’entrée de la Cité Interdite. Derrière 5 petits ponts de pierre, un énorme portrait de Mao semble attirer les appareils photos. De part et d’autre du portrait, j’arrive à relire les 2 inscriptions traduites dans notre guide “Longue vie à la République Populaire de Chine” et “Longue vie à l’union entre les peuples du monde“. Nous ne dérogeons pas à la règle.

Nous aussi nous nous prenons en photo avec le camarade Mao, ça n’a d’ailleurs pas été sans mal… si si regardez bien en tout petit entre Sandrine et moi :)

 

Voilà nous avons donc marché dans ce lieu d’histoire, quelques minutes dans le soleil frais de Pékin pour prendre conscience de ce qui fut et de ce qui sera peut-être, avant de mettre le cap sur notre prochain lieu de découverte : La Cité Interdite.

Tags: ,

Sur le même sujet...

Un commentaire pour “La Place Tian’anmen”

  1. Commentaire par My :

    Il n’a pas l’air de faire particulièrement chaud…

Laisser un commentaire