La marmite mongole

10 février 2005

La marmite mongole, c’est l’événement culinaire qui a marqué notre première journée à Pékin, et encore aujourd’hui nous y repensons avec… dégoût.

Harassées de notre première journée marathon, nous cherchions un endroit où nous poser afin de nous restaurer un peu, tout en continuant sur l’optique découverte du voyage. Ayant refuser certains restau/boui-boui sur des critères plutôt aléatoires, nous avons fini, grandes aventurières que nous sommes, dans une resto de marmite mongole.

Bien sûr les serveurs sont amusés de voir débarquer 2 laowai en gros blousons d’hiver… On nous apporte le menu, et là, gros moment de solitude (oui ça m’arrive parfois :) ) ya des tonnes de trucs et je sais pas quoi prendre, comment on mange une marmite mongole ??

Une fois l’engin apporté et disposé dans le trou au milieu de la table, je comprends qu’il s’agira de faire bouillir des trucs, alors avec Sandrine on se lance, pommes de terre, champignon en forme de cuisse de poulet, un peu de viande et des nouilles, bref le pif, rien que le pif, visiblement hasardeux quand nous entendons les serveurs rigoler… moment de solitude, quand tu nous tiens…

Le plus mythique ça a été quand on nous a apporté la sauce, un truc immonde (dont j’apprendrai que ça a été fait à base de prune) que j’ai subrepticement laissé de côté… Le tout était super cher, vraiment pas nourrissant et pour rester soft… pas bon du tout…

Donc de choses l’une, mieux vaut éviter les restos qui affichent une marmite mongole sur leur enseigne, ou bien allez-y accompagné de quelqu’un qui s’y connaît, parce qu’avec moi, vous risqueriez de la regretter… ;)

Tags: ,

Sur le même sujet...

Un commentaire pour “La marmite mongole”

  1. Commentaire par nanooo :

    pas de chance ! moi j’y suis allée avec une chinoise (ça aide) et j’en bave au souvenir gustatif qu’il m’en reste.

Laisser un commentaire