Le Canard Laqué à la Pékinoise au restaurant Quanjude

14 février 2005

Passer à Pékin sans manger du canard laqué, ce serait un sacrilège, en tout cas vous passeriez à côté de quelque chose…
Une jeune Pékinoise qui faisait partie de notre convoi pour la Grande Muraille nous a conseillé : pour manger le meilleur canard laqué de Pékin, c’est au restaurant Quanjude qu’il faut aller !

En effet, LA spécialité culinaire de Pékin, ce n’est pas le tanghulu ;), c’est le Canard Laqué !
Donc forcément nous avons voulu y goûter, et forcément, dans les règles de l’art.
 

Pour cela, l’adresse la plus renommée de la capitale : le Quanjude, près de Qianmen.

L’adresse en poche, et sans autre indication que de savoir qu’il fallait que nous descendions à la station Qianmen, nous nous sommes donc mises en quête du fameux restaurant. Le problème consistant à d’abord trouver l’avenue, parce que Qianmen, bon c’est pas l’Etoile mais c’est grand, puis à identifier parmi la multitude de restaurants aux néons fournis, lequel présentait les 3 caractères qui nous intéressaient. Vu que nous avions déjà essuyé quelques revers dans la recherche d’adresses précises à Pékin, nous étions particulièrement fières de nous de les avoir trouvés avant d’être laissées pour mortes de faim sur les pavés de Pékin.

Mais là, attention, en fait, le premier restaurant que nous avons trouvé était en fait le Quanjude version fast-food… cadre très bien, mais les clients s’entassaient autour des tables et mangeaient dans des assiettes en carton, bizarre… Autre chose bizarre, juste avant de rentrer dans ce “fast-food du canard laqué”, un homme nous avait interpellées pour nous vendre un ticket qui portait un numéro, mais il voulait qu’on en fasse quoi de ce numéro ?

La réponse n’allait pas tarder à se faire savoir… Quand les serveuses du “fast-food” se sont aperçues de notre étonnement, elles ont très vite compris que ça n’était pas l’endroit que nous cherchions, bon et puis aussi parce que dans ce resto là il n’y avait que des chinois, donc des laowai, elles voulaient sûrement aller… à l’autre restaurant, le vrai, le beau, celui où tout le monde voudrait manger du canard laqué dans de belles assiettes…

… et quand je dis tout le monde, c’est tout le monde ! Surtout un 14 février pensez-vous… Quand nous arrivons, l’entrée est pleine à craquer de gens debout ayant l’air de patienter calmement, alors je m’enquiers naturellement auprès de l’hôtesse, qui me dit qu’il n’y a pas de problème pour manger à 2 ce soir, et me tend en souriant un numéro… celui de notre position sur la file d’attente.. d’où le monsieur qui voulait nous vendre son numéro un peu plus tôt :)

Bon et bien nous avons eu le temps de faire un peu le tour… Tout est prévu à cet effet, car il est possible depuis des fauteuils relativement confortables de voir à travers une vitre les cuistots s’affairer en cuisine autour d’une rangée interminable de canard prêts à passer à la broche !

 

Et pourquoi tant de monde ? Parce qu’il s’agit de la plus ancienne maison de Pékin qui sert le canard laqué, et que forcément, depuis 1864, ils savent bien le préparer,  le canard laqué, on perpétue les traditions quoi… et surtout on vous rappelle “discrètement” combien de canards ont été servi dans ce temple du canard laqué…

Enfin notre tour arrive. Je faisais jusque là bien attention chaque fois que l’hôtesse annonçait les numéros en chinois pour ne pas manquer notre tour certes, mais aussi pour montrer que toute laowai que je suis, je gère trop bien le chinois ;)
Loupé, elle nous a prises pour des analphabète du chinois, donc elle n’a même pas annoncé notre numéro, elle est cache venue nous chercher, il faut dire qu’elle n’avait sûrement pas eu de mal à se souvenir de nous…
 

Manger du Canard Laqué de Pékin

Puis on nous mène jusqu’à notre table, nous n’aurons pas la chance de manger à l’étage, mais nous nous en contenterons bien, des fois qu’il faudrait attendre davantage…

Le menu, voyons voir… glourps, c’est un peu plus cher que ce qu’on prend d’habitude, au début nous pensons prendre seulement un morceau ou deux chacune, et puis, devant l’incompréhension des serveurs, nous optons finalement pour le canard entier… pour 2… bon un petit canard ? soyons folles :)

Le défilé commence alors, serviettes, assortiment d’accompagnements, et le clou du spectacle, la découpe à votre table du canard… les fines tranches s’alignent une à une dans les différentes assiettes sous nos yeux fascinés… de quoi faire saliver ;)

Enfin le moment tant attendu, la découpe est achevée, maintenant nous allons pouvoir manger. Nous considérons alors dubitativement les fines crêpes et sauces qui se trouvent sur la table. Et là, super-serveuse est arrivée (en se pressant :) ) et nous a expliqué comment disposer le canard dans la petite crêpe et tout pour apprécier la viande comme il se doit.

Et bien nous avons tout mangé. Le canard laqué à la Pékinoise, c’est certes un peu gras, mais c’est assez savoureux.
Je vous recommande l’adresse à mon tour, et si d’aventure vous pensez y aller, il pourra être judicieux de réserver ;)
 

Tags: ,

Sur le même sujet...

Un commentaire pour “Le Canard Laqué à la Pékinoise au restaurant Quanjude”

  1. Commentaire par cpcp01 :

    Pour compléter vos informations et en espérant que cela puisse être utile à d’autres.
    Comme vous l’indiquez il serait dommage de passer par Beijing et de ne pas manger du canard laqué.
    C’est ce que nous sommes dits lors de notre récent voyage en octobre 2013.
    Nous avions choisi le restaurant Quanjude de Wangfujing.
    Il est 20h, nous nous présentons devant le restaurant. Un homme est devant l’entrée. Il est désolé mais le restaurant est complet, il faut revenir dans une heure il y aura peut-être de la place au 3eme étage. Mais l’homme est sympathique et nous conseille aimablement un restaurant situé 2 rues plus loin, car il s’agit d’un restaurant de la même chaîne Quanjude, nouvellement créé et encore peu connu. Cet homme si prévenant nous dessine même un petit plan pour être certain que nous ne nous perdions pas.
    Le restaurant est à l’endroit indiqué avec ses lampions rouges allumés. L’établissement est correct mais pas très propre, peu de clients et pratiquement pas de Chinois (bizarre!). Une femme qui parle bien l’anglais nous accueille.
    Nous commandons : canard laqué.
    Dix minutes après nous sommes servis : chacun une assiette de canard (laqué???) en tranches fines peu grillé, et pour nous deux une assiette de petites galettes et le bouillon de canard.
    Mon assiette de canard est froide (la viande est cuite mais froide), l’assiette sort du frigo voir du congélateur. Ils la récupèrent et me la resservent 2 minutes après. Un coup au micro-ondes et c’est bon! Ils ne s’excusent pas et n’ont pas l’air gêné, ça doit être courant.
    Rien à voir avec tout ce qui se dit sur le canard laqué et ses 3 services. La peau du canard est molle et la viande sèche. Les accompagnements sont corrects sans plus.
    Le tout au prix fort de 500 yuans pour deux. C’est très cher pour la chine.
    Médiocre qualité du canard mal préparé et mal cuisiné, absence de service, établissement mal entretenu le tout pour un prix exorbitant.
    Pendant notre repas 2 autres clients français sont arrivés et nous avons vite compris que nous étions tous orientés par le «portier» du restaurant Wangfujing.
    Deux jours plus tard, nous repassons devant le restaurant, l’homme est toujours à son poste et je vais lui dire ce que je pense de sa combine. Il fait mine de ne pas comprendre (il faut dire que mon anglais n’est pas de première qualité).
    IL S’AGIT BEL ET BIEN D’UNE ARNAQUE !!
    L’homme qui nous a indiqué cette adresse participe à cette arnaque, il ne peut ignorer que le restaurant qu’il conseille n’a rien à voir avec la chaîne Quanjude et qu’il s’agit d’un restaurant très moyen. Depuis notre retour en France j’ai vu sur internet un autre avis qui date de juillet 2013 qui décrit la même aventure.
    L’arnaque est bien organisée et dure depuis longtemps. La personne qui officie sur les marches du restaurant au vu et au su de tous et le nombre de touristes trompés ne peuvent pas être ignorés du restaurant de Wangfujing.
    Soit le restaurant Quanjude de Wanfujing participe à cette arnaque soit il est au courant et laisse faire.
    Un conseil EVITER LE RESTAURANT QUANJUDE DE WANGFUJING 9 Shuaifuyuan hutong district de Dongcheng, il doit bien y avoir de bons et honnêtes restaurants de canard laqué à Pékin.
    Aujourd’hui et après un voyage de 35 jours en Chine, nous n’avons toujours pas goutés un bon canard laqué. Dommage.
    Cordialement.

Laisser un commentaire