Zapata’s, la cantina à Shanghai

19 mai 2005

Un restaurant qui utilise une recette détonante : un soupçon de Chine, pas mal de Mexique, et beaucoup beaucoup du reste du Monde…

Le Zapata’s est le premier restaurant occidental que j’ai pu tester à Shanghai l’hiver dernier. Il y a des fois comme ça où après plusieurs mois de vie en Chine, ça fait du bien de retrouver des saveurs non chinoises :)

C’est donc un restaurant mexicain très sympa, où vous pouvez manger des super plats de tortillas, enchiladas, tacos, etc, présentés pour vous par des serveurs chinois sur de grandes tables en bois, dans une ambiance colorée mais un peu tamisée, sur une musique caliente ou internationale.

Au vu du menu et des tarifs affichés (comparables à ceux affichés en Europe), il ne faudra pas s’étonner que la clientèle soit quasi-exclusivement une clientèle d’expatriés.

Aux heures de repas traditionnelles, les 2 étages du restaurant avec mezzanine et l’espace en extérieur pour l’été, offrent donc un cadre génial pour s’évader un peu de la Chine et se régaler entre amis :]

Mais quand arrive 22h00, ce n’est plus le restaurant qui fait recette, mais bien le bar-club. On ne s’y trompe pas, le Zapata’s, situé sur Hengshan Road une des rues les plus connues à Shanghai pour ces clubs avec Maoming South Road, n’échappe pas à la fièvre qui envahit le quartier.

Si j’étais déjà allée mangée là-bas deux fois, je n’avais pas encore eu l’occasion d’y rester pour une deuxième partie de soirée, encore qu’une fois le changement de musique nous avait mis la puce à l’oreille sur ce qui allait suivre après notre repas… Pascal nous avait tellement parlé des fameuses ladies night du Zapata’s que pour notre première soirée downtown depuis quelques semaines, avec Marieke nous nous étions promis que notre premier mercredi post-HSK nous verrait au Zapata’s :)

Pascal nous avait prévenues, ce qu’il y a de bien lors de ces ladies night qui offrent les marguaritas gratuites à la gent féminine, c’est que rien que de se poser quelque part et de regarder c’est déjà fort intéressant…

Quand nous arrivons un peu après 22h, la cour extérieure est déjà bien occupée, le restaurant est plein à craquer et les platines chauffent depuis un moment. Nous nous posons justement dehors, pas de doute l’endroit est uniquement rempli d’expats venus s’amuser, les quelques chinois sont ou bien du service, ou bien des chinoises accompagnant des expats.

Pour nous, force est de constater, nous n’avons plus l’habitude de ces soirées endiablées. Les virées en boîtes ne sont pas vraiment dans les moeurs des étudiants chinois, et quand on habite à plus d’une heure de taxi de ces lieux de sorties, il faut croire qu’on finit par sortir uniquement quand on en a vraiment envie. En liquidant notre bière, alors que nos voisins se prenaient en photos, criaient de joie tellement ça faisait longtemps qu’ils s’étaient pas revus depuis la dernière ladies night, on avait peut-être l’impression de ne pas vraiment faire partie de la soirée.

Mais je n’étais pas d’accord pour rester à côté de la soirée. Peut-être que je ne suis pas une expat venue faire le show et dépenser mes sous devant mes collègues américains, peut-être que ce soir je porte un pantalon et une petite veste, peut-être que je ne suis pas pendue à mon portable, et peut-être que je ne discute pas très fort avec mon voisin pour me faire entendre… et alors, ça ne m’empêchera pas d’aller me plonger dans l’ambiance !

Pourquoi se prendre la tête à vouloir comprendre pourquoi les gens sont là après tout, l’important c’est de profiter dans ce genre de soirée, et d’oublier… ça tombe bien, j’en avais besoin.

Alors oui, je suis allée à l’intérieur, là où pour danser, soit tu marchais sur les genoux de ton voisin, soit tu montais sur le bar :]

Je ne suis pas assez exhibitionniste, ni suffisamment emmêchée hier, pour me joindre aux gazelles qui se trémoussaient sur le bar, encore que finalement, ça aurait été la meilleure solution si j’avais voulu avoir moins chaud ou me faire moins pousser. J’ai d’ailleurs voulu immortalisé la fièvre de la masse en transe aux pieds des danseuses endiablées, mais… pfff… elles bougeaient trop, pas un seul cliché valable.

Mais j’ai trouvé la parade. Vous pourrez trouver des photos sur le site du restaurant.

Tout plein d’autres infos utiles aussi sur Smart-Shanghai.com, avec l’adresse pour le taxi ;)

Autres endroits pour sortir à Shanghai

Tags: ,

Sur le même sujet...

2 commentaires pour “Zapata’s, la cantina à Shanghai”

  1. Commentaire par Kikojo :

    Le Mexique en Chine, c’est rigolo ;)

  2. Commentaire par Amanea :

    Sympa tes articles, actuellement à Shanghai j’hesitais à aller au Zapata… je ne me sens pas expat et j’ ai un peu peur de ces ambiances. Mais tu as tout à fait raison… parfois faut pas se privé et puis c’est une experience!
    Bon courage pour les cours!!

Laisser un commentaire