Comprendre Shanghai en 10 minutes

6 février 2012

C’est ce que vous propose cette vidéo très bien faite, publiée fin 2011 et dénichée hier soir sur YouTube. Elle est en anglais sous-titrée chinois, et comme l’anglais est assez rapide aux accents britanniques et qu’ici on est sur un blog de Chine et de Shanghai en français, je n’ai pas pu résister à l’idée de vous en livrer la transcription en français ci-dessous.
 


 

Même après des années à Shanghai, cette vidéo m’a appris 2 ou 3 choses sur l’histoire et les caractéristiques de la ville et ses habitants. Je vous la conseille donc fortement, que vous prépariez votre arrivée à Shanghai, ou que vous soyez un averti de la Perle de l’Orient.

Retrouvez cette vidéo sur la nouvelle chaîne YouTube de Céline en Chine, et aussi sur la page Chronique de Shanghai. Cette vidéo est vraiment une parfaite introduction aux thématiques qui animent Shanghai, et je vais m’en servir comme fil conducteur pour lier vers les nombreux billets du blog qui en traitent.

Je salue vivement le travail fait par l’auteur de cette animation. Pour m’être contentée de la transcrire et de mettre en forme cet article, je peux vous assurer qu’il s’agit d’un travail titanesque, qui plus bien exécuté car il traduit fidèlement les faits de la ville de Shanghai d’hier et d’aujourd’hui. Ci-dessous donc, mon humble contribution, le texte en français !

Enjoy et n’hésitez pas à me donner votre avis ou à me suggérer d’autres vidéos sur Shanghai et la Chine !
 
——————————————————
 

Qu’est ce que Shanghai ?

Lord Amherst, 1er navire britannique à ShanghaiAu matin du 20 juin 1830, Lord Amherst, le 1er navire britannique à visiter Shanghai jeta l’ancre à l’embouchure du Huangpu.
2 Européens débarquèrent sur la rive : Charles Gutzlaff, traducteur et missionnaire, et H.H. Linsay, représentant de la Compagnie Britannique des Indes. La foule s’amassa pour jeter un oeil à ces 2 “barbares”.
Bien que dans son rapport, Linsay ne parlait que de textile en coton et de calicot, son véritable objectif était de vendre de l’opium.

9 ans plus tard, les guerres de l’opium éclatèrent. Après la défaite des chinois par les Anglais, Shanghai devint l’une des villes ouvertes au commerce avec les étrangers par le traité de Nankin de 1842. Une nouvelle métropole commença alors à se développer.
 

Shanghailanders

Jusqu’au 19e siècle et la première guerre de l’opium, Shanghai était vue essentiellement comme un village de pêche.
Pourtant en 1914, Shanghai compte 200 banques, regroupant 80% des investissements étrangers en Chine. Des citoyens de nombreux pays et de tous les continents vinrent à Shanghai pour vivre et travailler durant les décennies qui suivirent.

Si bien qu’en 1932, Shanghai était devenue la 5e plus grande ville du monde, et accueillait 70 000 étrangers. Les résidents étrangers de la ville s’appelaient entre eux les “Shanghailanders“.

Concessions de ShanghaiDe 1842 à 1949, à l’instar des Britanniques établis administrativement dans le centre de Shanghai, les Français et les Américains firent de même avec leurs propres communautés. Ces communautés avec leurs quartiers administrativement définis sont ce qu’on appela plus tard les “concessions“.

A l’occasion de la Seconde Guerre Mondiale, Shanghai devint une destination pour les réfugiés. De 1937 à 1939, on estime qu’environ 20 000 Juifs voyagèrent jusqu’à Shanghai pour fuir l’oppression nazie. Shanghai était la seule ville qui accueillait les Juifs sans aucune condition.

Aujourd’hui, les rues de la concession française et des autres quartiers étrangers ont changé pour devenir des avenues illuminées de néons, tandis que le Bund, une suite de bâtiments de type occidental, représente encore les influences occidentales de l’époque, qui ont tant dominé l’histoire de la ville.
 

Faits généraux

Shanghai est une ville de l’est de la Chine. C’est le plus grande ville de la République Populaire de Chine, et la 8e plus grande ville du monde.
Du fait de la croissance rapide des 20 dernières années, c’est redevenue une métropole de rang international. On la connaît aussi sous le nom de “Paris de l’Orient“.

Population de ShanghaiD’après le recensement de 2009, la population de Shanghai est d’environ 19 millions d’habitants : 4 fois plus que la population de Nouvelle Zélande.
Les migrants enregistrés représentaient un tiers de la population en 2007.
Cependant, il s’agit de la ville où la politique de l’enfant unique connaît le plus de succès. Le taux de fécondité y est ainsi le plus faible de toute la Chine.

La langue la plus parlée à Shanghai est… le shanghaïen, l’un des 248 dialectes chinois recensés dans Wikipédia. C’est vraiment différent du mandarin. Si vous parlez shanghaïen à un Pékinois, il prendra sûrement un mine confuse et lèvera les yeux au ciel.
Les enfants shanghaïens commencent à apprendre l’anglais dès le CP. Cela pourra vous étonner, mais l’anglais est maintenant obligatoire pour tous les élèves de Shanghai. D’ici 10 ans, il se pourrait bien que tous les habitants de la ville parlent anglais, ou plutôt une version hybride de chinois et d’anglais qu’on appelle aussi “Chinglish“.
 

Économie

Shanghai signifie “sur la mer“, mais en fait beaucoup de Shanghaïens n’ont jamais vu la mer, car Shanghai se trouvent à plus de 100 miles [NDLR : 161 km] de l’Océan Pacifique. Et il n’est pas bleu comme on s’y attendrait, du fait de la pollution des usines autour du Yangtzé.

Port de ShanghaiEn 2005, Shanghai est devenue le plus grand port de marchandises, et c’est aujourd’hui le plus grand port de mer. 29 millions d’EVP [NDLR: 1 EVP = 1 conteneur standard de 20 pieds, soit environ 38,5 m3. 29 millions EVP représentent donc plus d'1 km3 de conteneurs], y ont transféré en 2010. 25% de la production industrielle chinoise vient de la ville sur la mer. Shanghai c’est aussi 30% du PIB de la Chine.

A la fin 2009, il y avait 787 organismes financiers à Shanghai, dont 170 financés par des capitaux étrangers.
En 2009 encore, la Bourse de Shanghai se classait 3e des places boursières mondiales en termes de volume d’affaires, et les volumes d’affaires à la Bourse de Shanghai de 6 commodités clés parmi lesquelles le caoutchouc, le cuivre et le zinc, sont chacun les plus élevés au monde.
Shanghai est à présent au 5e rang du dernier classement des centres financiers internationaux publié par la ville de Londres.
 

Développement urbain

Shikumen de ShanghaiL’une des particularités culturelles de Shanghai sont les habitations de type Shikumen, qui sont des maisons de 2 à 3 étages. Les Shikumen sont le résultat d’un mélange culturel, combinant les architectures traditionnelles occidentales et chinoises.
Aujourd’hui, beaucoup des zones abritant historiquement des Shikumen ont été détruites et remplacées par le Shanghai moderne, seulement quelques unes demeurent.

Dans les années 90, Shanghai possédait la plus grande concentration de grues de chantier. Depuis 2008, Shanghai rassemble plus de tours culminant à plus de 400 mètres de haut que n’importe quelle autre ville du monde. Le Shanghai World Financial Center est le 3e plus haut gratte-ciel du monde. Bientôt, la Shanghai Tower, dont on annonce l’ouverture pour 2014, sera la plus grande tour de Chine.
Dans le même temps, Shanghai s’enfonce sous l’eau au rythme de 1.5 cm tous les ans.

shanghai-metroLe système de transport urbain rapide de Shanghai, le métro de Shanghai, s’étend à tous les districts de la ville, y compris les banlieues éloignées.
En 2010, on dénombrait ainsi 12 lignes de métro, 273 stations, et plus de 420 kilomètres de rails, ce qui en fait le plus grand réseau de métro du monde.
Aussi le Maglev de Shanghai, qui relie l’aéroport au centre ville depuis 2004, est le train de passagers le plus rapide du monde, atteignant la vitesse de croisière maximale de 431 km/h.
Shanghai dispose du plus grand réseau de bus au monde, avec 1424 lignes.
 

L’Exposition Universelle de 2010

Exposition Universelle de Shanghai 2010En tant que plus grande ville internationalisée de Chine, Shanghai accueillit l’Exposition Universelle de 2010, qui fut la plus grande de l’histoire des foires internationales. Elle bénéficia aussi de la plus grande surface d’exposition de l’histoire des Expositions Universelles : 5.28 km2, soit 2 fois plus vaste que la superficie de Monaco.

A la fin de l’exposition, plus de 73 millions de personnes l’avaient visitée, et plus de 250 pays et organisations y avait participé. Le 16 octobre 2010, l’exposition de Shanghai a battu le record de fréquentation sur 1 seule journée, en accueillant plus d’1 million de visiteurs ce jour-là.
 

Sport et Art

Cinéma ShanghaiShanghai vit la naissance du cinéma chinois dans ses salles. L’industrie du cinéma de Shanghai fleurit tout particulièrement au début des années 30, créant des stars à la Marylin Monroe comme Zhou Xuan. Une autre actrice connue, Jiang Qin, devint même Madame Mao.

Beaucoup d’aspects de la très populaire culture shanghaienne se répandirent à Hong Kong, quand celle-ci accueillit les nombreux immigrants Shanghaiens et les refugiés après la révolution communiste.
Le film “In the Mood for Love”, dirigé par le réalisateur Wong Kar Wai lui-même natif de Shanghai, dépeint la nostalgie de cette période.

Yaoming, sportif de ShanghaiShanghai a aussi vu la naissance de nombreux athlètes de premier plan, dont le basketteur Yaoming et le sprinteur du 110m haies Liu Xiang.
 
 
 
 

Cuisine

La cuisine shanghaïenne est réputée la plus sucrée de toutes les cuisines chinoises : Shanghai consomment bien plus de sucre que n’importe quelle autre région de Chine.

La spécialité la plus appréciée est le crabe poilu. Il est considéré comme “énergie froide:, ce qui explique qu’on le sert avec du vin jaune de Shaoxing pour rétablir le bon équilibre du Ying et du Yang dans le corps.

Shanghai Xiaolong BaoUne autre spécialité de Shanghai est le Xiaolong Bao : les raviolis à peau très fine. Ils renferment en général du porc, empaqueté avec beaucoup de jus de viande.
 
 
 

Le marché du mariage de Shanghai

Marché du Mariage de ShanghaiTous les week-ends, des centaines de parents chinois se rassemblent au Parc du Peuple pour le marché du mariage, avec le CV de leur enfants célibataires pour arranger des rencontres.
Ils accrochent les CV qui annoncent la taille, le poids, le salaire et le niveau d’éducation de leurs enfants.

Par ailleurs, Shanghai est la ville où il est le plus coûteux de se marier. Le coût moyen d’un mariage monte en moyenne à 30 000 Dollars américains, sans compter l’appartement et la voiture habituellement requis, quelques-uns des attributs du coût grimpant de l’obsession des shanghaïens avec la face et les invités de marque.

D’après une étude de l’Université du Kent, dans 10 ans, la Chine comptera 24 millions d’hommes célibataires qui ne parviennent pas à trouver de compagne : c’est plus que les populations féminines de Taiwan et de la Corée du Sud réunies !
 

Les Stéréotypes des Shanghaïens

shanghai-negociationTout d’abord, en grandissant dans une telle métropole, les Shanghaïens sont naturellement décrits avec une mentalité largement portée vers la consommation, l’apparence, et la mode.
Ils ont un sens commercial très développé, qui se traduit par une certaine aptitude à négocier les prix. Cela va parfois jusqu’à un tel point, qu’ils sont perçus comme extrêmement snobs et cruels par le reste des chinois, alors que pour les Shanghaïens, ils s’assurent simplement de bien calculer ce qu’ils méritent.

Comme beaucoup de population des grandes villes, les Shanghaïens sont bien connus pour être dédaigneux vis-à-vis des populations des autres régions du pays. Peu importe qu’on soit de Pékin, de Canton ou de tout autre région de Chine, on est souvent considéré comme bizarre et moins civilisé, et certainement pas bienvenu par ceux des générations plus âgées.
Cela n’est pas un problème pour le jeunes Shanghaïens cependant, car ils grandissent en rencontrant des personnes différentes provenant des quatre coins du pays.

shanghai-occidentaliséComme on peut s’y attendre, le stéréotype le plus répandu de tous : les Shanghaïens sont énormément occidentalisés, étant particulièrement réceptifs aux idées, aux comportements, aux styles et aux opinions développés à l’étranger.

Les femmes shanghaïennes sont connus dans tout le pays pour leur élégance raffinée, mais aussi pour leur carriérisme, leur indépendance et leur force de caractère.

Les hommes de la ville, pour bien leur correspondre, sont connus pour leur acceptation de l’émancipation féminine, leur docilité, leur dévouement au couple, et l’attention portée à leurs enfants. Mais ils sont également considérés comme distants, lâches et peu enclins à céder à des instincts violents. Au final, du fait de leur dévouement familial, leur romantisme et leur attitude favorable envers les femmes, ils sont très souvent considérés comme des maris idéaux.

Grâce à son faible taux de criminalité violente, et ses femmes professionnelles et sûres d’elles, Shanghai jouit d’une image et d’une atmosphère particulièrement féminines.

Aujourd’hui, Shanghai est à nouveau l’une des villes les plus prospères du monde. Son caractère, la sophistication et l’éducation de ses consommateurs, et sa force de travail compétente et issue de formations de haut niveau, la rende très attractive auprès des investisseurs étrangers.

A l’heure du 21e siècle, elle a reconquis sa grandeur des années 20 et son statut de paradis des aventuriers du monde entier.

shanghai-paradis

Tags: , , , , , , , , ,

Sur le même sujet...

4 commentaires pour “Comprendre Shanghai en 10 minutes”

  1. Commentaire par Armandtchou :

    J’ai découvert cette vidéo grâce au fil Twitter du blog, elle est en effet vraiment très chouette. J’aime bien la réalisation graphique, plusieurs vidéos sympathiques sont faites comme ça (”Mon chinois” par exemple).
    Grand merci pour la traduction! Je crois que j’en parlerai sur mon blog du coup.

  2. Commentaire par Céline :

    Bonjour @Armandtchou,
    Effectivement, j’ai aussi repéré une vidéo similaire pour comprendre la Chine en 10 minutes. Programme plus ambitieux encore !
    Merci beaucoup de relayer l’article sur ton blog :)
    À bientôt !

  3. Commentaire par Armandtchou :

    Hop, avec un peu de retard, c’est fait. En suivant le lien de mon pseudo tu devrais voir mon petit article sur le sujet. Si jamais j’ai dit une bêtise, n’hésite pas pas à me le signaler! Et de rien au fait, je pense que j’ai moins de lecteurs que toi. Merci de tenir ce chouette blog ;)

  4. Commentaire par Céline :

    Merci Armandtchou!

Laisser un commentaire