Les beaux jours reviennent… et le basket aussi !

2 avril 2005

Notre professeur de chinois nous l’avait annoncé, les beaux jours à Shanghai reviennent avec le mois d’avril, et à SJTU, quand les beaux jours reviennent,… les ballons oranges fleurissent sur des terrains de basket bleus !

Déjà à la rentrée de septembre et jusqu’à fin novembre l’an dernier, avec Marieke nous avions pu écumer tous les terrains de basket de SJTU, et il y en a beaucoup, pour notre plus grand bonheur ;)

Car à SJTU Minhang, il y a le lot de vieux terrains de basket - au moins 5 terrains chacun avec leurs 6 paniers toujours plus ou moins en service…

Et il y a aussi le lot de terrains récents (au moins 4 terrains par là encore) où déjà on avait penché pour la couleur bleu, …

Et enfin le lot de terrains flambant neuf, où le bleu est définitivement dominant pour 4 terrains avec sol amortissant… mais que demande le peuple ? le service de boisson peut-être :)

Donc avec tout ça, forcément avec Marieke, on a souvent eu l’occasion de se faire remarquer par les hordes de basketteurs chinois qui se défoulaient à l’occasion quand il faisait beau l’automne dernier : nous étions les seules demoiselles à jouer sur les terrains, qui plus est bien évidemment étrangères, et à pas trop mal se débrouiller… plus de 12 et 15 ans de basket derrière soit, ça laisse des traces ;)
Du coup nous avions eu l’occasion de nous faire des potes chinois avec qui nous jouions régulièrement. D’ailleurs ici le plus drôle c’est le processus pour faire connaissance :

  • on joue plus d’une heure ou deux ensemble,
  • puis “waouh vous jouez bien, vous venez d’où ?”, ce à quoi la réponse surprend toujours. Non ne sommes ni Américaines, ni Russes, nous sommes Françaises, vous savez le pays super romantique…
  • puis “c’est quoi votre spécialité ?”, alors là, le “Sécurité de l’information, télécom, informatique” ça laisse souvent pantois :)
  • avant de nous demander notre nom, puis enfin le numéro de téléphone, avec parfois de bonnes surprises ;)

Mais quand l’hiver est arrivé, plus moyen d’utiliser tous ces terrains d’extérieur, et le gymnase était en travaux, alors pour garder une activité sportive nous avons dû nous réorienter, natation pour Marieke, tkdo pour moi.
Mais quand on est des vraies basketteuses comme nous, on reste frustrées tant qu’on tape pas la baballe…

Et là, pouf, fin mars le soleil refait surface !
Et, alors que nous avions déjà repris le chemin des terrain pour retrouver toutes nos sensations, voici qu’un beau jour on me contacte sur mon portable, numéro inconnu…

  • “Wei ? (Allo en chinois)
  • I’m a foreign student at SJTU
  • ok… (mais comment tu connais mon numéro toi ?)
  • I know you like to play basketball
  • Sure ! (ah ok, je comprends comment tu as eu mon numéro…)
  • would you be interested in joining our team and practice ?
  • Of course I would be !”

Bien sûr Marieke aura reçu le même genre de coup de fil, et c’est ainsi que nous avons été conviées à rejoindre l’entraînement des étudiants étrangers de SJTU, cool ! Mais pourquoi une équipe d’étudiants étrangers, c’est une constante ici, pour tous les sports, chaque département de l’université à son équipe exclusivement composée de Chinois, les étrangers doivent s’organiser entre eux, mais quand ceux-ci suivent les cours dans les mêmes départements que les Chinois… un peu dommage non ?

Bref nous nous rendons donc à l’entraînement, et nous comprenons que cet assaut téléphonique était dû à l’approche imminente du tournoi de printemps que l’université organise, chouette on va enfin jouer pour de vrai !
Bon l’entrainement était déjà des plus comiques. Notre fière équipe filles étrangères se composent de nous 2 françaises, d’une japonaise et de taïwanaises, donc logiquement langue internationale adoptée… LE CHINOIS, pourquoi toujours l’anglais non mais c’est vrai quoi ?!

Nous on aurait peut-être quand même préféré, parce que pour expliquer à nos coéquipières relativement débutantes les exercices que nous pensions faire, on a dû ressortir toute notre pédagogie basket, nos mains, nos pieds, et notre petit bagage de chinois pour tenter de ne pas craquer… ah le criss-cross expliqué en chinois, ça donne…
Enfin nous avons réussi à faire 2 ou 3 choses, parfois avec l’aide des garçons qui gèrent à la fois le basket ET le chinois.

Et il fallait bien qu’on se comprenne, car le lendemain, premier match du tournoi. Ici ce tournoi est super important, beaucoup plus que nous l’avions supposé. Les équipes s’entraînent toute l’année pour ça, et nous nous arrivons avec 1 entraînement en équipe pour le premier match, stressssss un peu quand même, car le public est là !

Le temps de s’échauffer, le tension monte, et le soleil tape. Toute l’équipe s’est rassemblée, et naturellement les garçons sont venus en nombre nous supporter, enfin peut-être surtout aussi parce qu’ils jouaient après ;)

On répète les mouvements qu’on aimerait bien pouvoir réaliser pendant le match qui va suivre, ah les adversaires arrivent, la tension monte d’un cran…
Et bizarrement nous découvrons pour la première fois ces Chinoises qui font du basket. Marieke et moi, nous étions toujours les seules filles sur les terrains. Bon ok, nous avons eu une fois un entraînement avec d’autres Chinoises, mais elles étaient une dizaines à tout casser censées représenter tout le campus, et là il y en avait 10 d’un même département, arborant fièrement leurs maillots rouges numérotés comme il se doit, quand nous avons dû faire les placards pour trouver un maillot foncé…

Autre détail vestimentaire, Marieke et moi sommes les 2 seules filles à porter… des shorts ! Je tiens à rappeler qu’il y avait un magnifique soleil, et sur un terrain de basket, logiquement sans ombre, il fait bien chaud, notamment quand on court un peu, et puis on est basketteuse ou on l’est pas !
Mais aucune autre fille n’aura de short, et je me demande si pour les jeunes filles asiatiques, il est bien décent de se montrer jambes découvertes…

Puis le match commence, et très vite le ton est donné. Nos adversaires savent courir et jouer ensemble, et sont très hargneuses… J’ai eu droit à mon premier coup de boule (involontaire heureusement) droit dans le nez dès la 2ème action, et Marieke aura eu l’immense chance d’être assaillie et d’avoir un statut “privilégié” par les arbitres… Un match loin d’être reposant se profile alors, surtout que nous imaginions jouer 30 minutes grand max, un tournoi quoi… Et bien non, quand nous pensons avoir atteint le mi-temps, il s’agissait en fait du quart-temps, un vrai match quoi, d’où l’intérêt porté par toute l’université. La condition physique pour jouer un match tout terrain à 6 filles, puis 5 (Marieke nous a été enlevée à mi-match), puis à 4 car une de mes co-équipières s’est sentie faible, re-5 une inconnue vertes nous rejoint… face à 10 filles remontées à bloc… bah c’était dur…
Je crois que les spectateurs ont dû m’entendre souffler plusieurs fois, c’est qu’il faut en donner de l’énergie pour coller au score dans de telles conditions ;)

Alors oui, je dois l’avouer on a perdu :(  - 26-30 score final.
Ce qui nous a dégoûté dans l’histoire, c’est quand on a appris que de toute façon, nous aurions beau faire notre maximum, les chinois ne laisseront jamais passer une équipe de basket non-chinoise. Apparemment, il existe une véritable hostilité complètement réciproque entre chinois et asiatiques non chinois. Ajouté à celà les 2 françaises qui se la jouent en short, ils nous attendaient au tournant comme on dit.
Malgré cette ambiance un peu mauvais esprit il faut l’avouer, au coup de sifflet final, à mon habitude, je suis allée serrer la main de mes adversaires, parce que je peux moi aussi être hargneuse sur un terrain, mais finalement, ça reste du sport.
Mes adversaires chinoises étaient pour le moins surprises, mais si ce geste peut faire un peu évoluer l’opinion de quelques personnes à notre égard (moi amie :) ), alors je n’aurais pas tout perdu cette journée.

PS : Merci, (Danke schön ! plutôt ;) ) à Nils pour toutes les super photos du match !

Tags: , ,

Sur le même sujet...

8 commentaires pour “Les beaux jours reviennent… et le basket aussi !”

  1. Commentaire par benoit :

    bonjour Céline, ton blog est toujours très intéressant à lire et montre à chaque fois les décalages culturels qui existent entre les européens et les asiatiques…

    Désolé pour la défaite en basket mais je vois que toi et Marieke vous avez dignement représenté les français :o)

    Benoit

  2. Commentaire par Stéphanie :

    moi je dis, expliquer du basket en chinois : bravo !!!

  3. Commentaire par Moma :

    Du cuissot, du cuissot

  4. Commentaire par pinky :

    bravo pour tes commentaires, tout d’un coup je me suis sentie en Chine !

  5. Commentaire par Kame :

    Et ils laissent jouer des vieux croutons qui ne vont pas a l’universite sur ces beaux terrains ?

  6. Commentaire par sarah :

    bonjour Celine,

    je suis tombee par hazard sur ton blog, et particulierement sur cet article. ( vu que je cherchais ” shanghai+ basket” sur Google ) .

    je joue aussi au basket, et je suis aussi a shanghai. J’espere que la ville te plait et que la vie shanghaienne ne te trouble pas trop:P

    bravo encore pour le blog qui est super, et bonne continuation !

  7. Commentaire par Marc :

    Pas facile de jouer pour un peuple de taille plutot petite, non?

  8. Commentaire par Marie-Salope :

    La main au panier, une leçon de basket porno…

    Lorsqu’on aime jouer au basket… on est prêt à y jouer dans n’importe quelle condition. Ce couple qui a eu l’idée de jouer nu au basket va se faire prendre au jeu ! Si le basket de rue (streetball) est bien sport d’exhibition par excellence…

Laisser un commentaire