What a wonderful women’s day

8 mars 2005

Aujourd’hui 8 mars 2005, c’est la 95ème journée internationale de la femme, et qui dit internationale dit en Chine aussi…

La Fête de la Femme est une des fêtes internationales célébrées en Chine comme ailleurs dans le monde. En tant que représentante de la gent féminine, j’ai donc pu expérimenter ce jour particulier.

En fait pour moi, tout a commencé non pas le 8 mais le 7 mars, avec une invitation à un concert au Shanghai Concert Hall je vous prie, à l’occasion justement de la journée de la femme…

Cette invitation, je n’étais pas la seule à en bénéficier. Marieke, moi et tout un mini-bus de jeunes (et moins jeunes) femmes étudiant ou enseignant à SJTU avons été conviées à ce concert.

Nous voilà donc rendues hier soir sur People Square, nous… et un certain nombre d’officiels, chinois et non-chinois.

Nous avons droit à notre programme en chinois et en anglais, annonçant 2 parties pour ce soir : la première consacrée à la culture chinoise entre Opéra de Pékin, quintet d’instruments à cordes traditionnels comme le violon chinois et le pipa, et chansons plus “folk” ; la seconde sous le signe de la culture occidentale avec un florilège de morceaux classiques de Puccini, Strauss et autres Verdi sans oublier les petits français Bizet pour Carmen et Massenet pour Manon.

Si la salle de concert nous a quelque peu déçues par le kitch, si habituel dans les rues, inattendu ici (ce sont bien des colombes qu’on distingue au fond, de part et d’autre de l’énorme disque jaune marqué d’inscriptions rouges annonçant l’événement…), nous avons été bluffées par les soprano chinoises faisant résonner la salle de leurs voix prenantes et graves sur des paroles en allemand.

2 heures de concert classique, voilà qui place la journée qui va suivre sous de bons augures…

Ce matin 8 mars, en fait la journée commence mal. Mon vélo, pour lequel je me demandais encore comment il arrivait à rouler tellement il couinait de partout, est à plat alors que je l’ai gonflé cette semaine… Bon bah allons en cours à pied… 20 minutes et personne pour me prendre sur son porte-bagage plus tard, j’arrive enfin en retard au 5ème étage de bâtiment de l’autre côté de l’université, le prof en est déjà au 16ème mot de la dictée (qui en comptera plus de 50), ça commence bien…

Marieke et moi sommes les 2 seules filles du cours, et pas un seul de nos 4 camarades de cours ne pensera à nous faire même une blague vaseuse pour la journée de la femme, seul notre professeur en dira 2 mots : seules les femmes, celles qui sont mariées d’après lui, reçoivent un petit cadeau, bon bah alors pour nous c’est mort…

Après-midi. Afin de profiter un peu du soleil et de se vider l’esprit, direction le terrain de basket. Avec Marieke nous sommes toujours les 2 seules filles sur les terrains tous combles d’au moins 10 chinois, sauf le nôtre où nous resterons à 2 sur un demi-terrain, à croire qu’il ne fallait pas trop nous approcher aujourd’hui.

La journée de la femme… Vaste blague, oui !

Voilà quelle était l’humeur en revenant du terrain de basket, avec pour seule perspective quelques heures pour plancher sur mes cours de chinois.
Mais là, je commence par regarder mes mails et je découvre, ô surprise, un message envoyé par M. Carlton J. Smith en personne, celui-là même que je présentais dans l’article sur son groupe et lui (voir ici) :
Si je retourne le voir au House of Blues and Jazz avant son départ (ce que je compte bien faire et vous allez comprendre pourquoi) j’aurais droit à un calin et un bisou ! ;)

Rien de tel pour redonner le sourire et la patate !
Du coup, j’ai décidé qu’aujourd’hui serait le bon jour pour apporter de grands changements dans ma vie de femme : je vais m’acheter un nouveau vélo :)

Voilà, un nouveau vélo, le 4ème en 6 mois, le 3ème que j’achète neuf !!
Avec ce 3ème vélo neuf, la 3ème visite au marchand de vélos en face de l’université, la 3ème négociation du prix du vélo, l’achat du 3ème panier à vélo, de la 3ème machoire, mais pas du 4ème antivol fluo, ça je peux le récupérer sur l’autre…
Ce qui est bien au moins avec ces visites régulières chez le marchand de vélos, c’est que je peux constater mes progrès en chinois, j’arrive à détailler de mieux en mieux ce que je veux, et je tape la discute avec un Sud-Coréen venu ici faire réparer les amortisseurs de son “Giant” quand moi je repars avec mon “Forever” probablement récupéré je ne sais où qui me coûtera 260 yuans.

Ironie du sort, jusqu’à présent tous mes “Forever” n’ont justement pas durer très longtemps… Un vélo ça ne coûte pas cher à l’achat, mais quand il faut le changer tous les 2 mois, on aimerait bien que le “Forever” passe au moins l’année sans se faire voler sur le parking d’Auchan ou en bas de chez soi… On ne se demande plus comment tourne l’économie chinoise :)

Ainsi maintenant, en tant que femme en ce jour qui m’est consacré, j’ai à nouveau un vélo digne de ce nom, j’ai le droit au confort pour me rendre dans ma salle de classe… Et pour finir la journée comme il se doit, petit resto pour ce soir : nous en avons essayé un nouveau (que de changements !), super bon d’ailleurs, et à l’occasion de cette journée si particulière, on nous offrira… un verre de naicha = thé au lait, que je ne pourrai pas boire moi qui ait horreur du lait, youhou !

Vous l’aurez tous compris, “What a wonderful women’s day” c’est pour le calin à venir ;]

Tags: ,

Sur le même sujet...

5 commentaires pour “What a wonderful women’s day”

  1. Commentaire par yann :

    merci celine notre petite préréré, je t ai mis 10 sur 10 pour ton blog

  2. Commentaire par Sand :

    Alors comme ça, on a tapé dans l’oeil de M. Carlton J. Smith ???

    PS: Je souhaite une longue vie à ton nouveau vélo !!!

  3. Commentaire par marius :

    tu as de la chance, encore. Ici en Ecosse, personne n’en a parlé… Dommage, j’aurai eu pleins de blagues foireuses à faire…

  4. Commentaire par Pinky :

    En France ce n’est pas mieux, j’ai appris en écoutant France Inter que le mot “femme ” venait du latin “fellare” (la femme étant la chose que l’on suce).

    Ce n’est pas très heureux comme ethymologie.

  5. Commentaire par gco2321 :

    Sympa ton blog

Laisser un commentaire