Les ports de Singapour et Shanghaï détrônent Rotterdam

11 janvier 2005

La place néerlandaise n’est plus numéro un mondial. Malgré un trafic marchandises en forte hausse en 2004, elle a été dépassée par ses rivaux asiatiques, portés par le boom économique de la Chine. Des projets d’agrandissement sont, du coup, remis en chantier.

Rotterdam de notre envoyé spécial (Le Monde)

Il n’était plus possible pour les dirigeants de Havenbedrijf, la société publique qui gère les gigantesques installations de Rotterdam, de nier l’évidence : le 30 décembre 2004, en présentant leur rapport annuel, ils ont dû convenir que le port néerlandais, [...] avait bel et bien perdu sa place de leader mondial au profit de Singapour et de Shanghaï.

Les données publiées, et parfois contestées, ne peuvent plus être réfutées :
- 390 millions de tonnes de marchandises ont transité par Singapour en 2004,
- 380 millions par Shanghaï (+ 20 %)
- et 354 millions par Rotterdam.
[...]

“Shanghaï n’est pas un concurrent. Nous collaborons, et quand les choses vont bien à Shanghaï, elles vont bien pour nous aussi”, a commenté Hans Smits, le nouveau président-directeur d’une entreprise qui a effectivement développé une relation commerciale spécifique avec la Chine. Un pays désormais incontournable dans le paysage maritime mondial : en 2003 déjà, outre Shanghaï (316 millions de tonnes) et Hongkong (207 millions), pas moins de sept ports chinois affichaient des trafics entre 100 et 200 millions de tonnes, se hissant au niveau des ports géants de Corée du Sud, tels Pusan, ou Nagoya au Japon.
[...]

Jean-Pierre Stroobants

LeMonde.fr - 10/01/05 13h07
voir l’article

Tags: , ,

Sur le même sujet...

Laisser un commentaire