80 % des entreprises privées n’offrent pas de contrat à leurs salariés

30 décembre 2005

Et pendant ce temps-là, Céline cherche un stage à Shanghai…

Exploiter ses salariés en omettant de leur proposer un contrat : telle pourrait être la raison du boom économique chinois. Un rapport officiel, publié jeudi 29 décembre, révèle en effet que l’immense majorité des plus de deux millions d’entreprises privées chinoises exploitent leurs salariés, condamnés à travailler sans contrat.

“Les droits légaux des employés sont fréquemment violés dans plus de 80 % des entreprises privées” [...]. L’immobilier, l’industrie légère – notamment l’habillement – et la restauration sont en tête des entreprises qui usent et abusent de procédés illégaux.

En outre, selon le rapport, dans les 20 % d’entreprises qui respectent la loi, la plupart des contrats sont de moins d’un an. “Les employeurs refusent de signer des contrats de longue durée pour éviter les obligations légales” [...] “Certains contrats établissent même que la responsabilité de l’employeur ne peut être engagée en cas de maladie ou même de mort de ses employés, même si cela se passe sur le lieu de travail” [...]

ABSENCE DE PROTECTION

[...] Le droit de grève a même été retiré de la Constitution en 1982 au motif que le système politique avait “éradiqué les problèmes entre le prolétariat et les propriétaires d’entreprises”.

Dans un rapport publié au début du mois, la Confédération internationale des syndicats libres (CISL) a accusé le Parti communiste chinois au pouvoir de s’être converti en un “capitalisme casino”, marqué par l’enrichissement d’une minorité grâce à l’exploitation d’une masse d’ouvriers, issus des campagnes, mal payés et sans aucun droit. [...] Selon l’internationale syndicale, les ouvriers ne disposent guère de moyens pour faire respecter leurs droits, d’autant plus que le syndicat officiel, le seul autorisé, prend systématiquement fait et cause pour les patrons.

Généralement, les critiques concernant le coût social du boom économique de la Chine proviennent d’organismes indépendants basés à l’étranger[...]. Mais le rapport publié jeudi 29 décembre a, lui, été réalisé à la demande des députés chinois pour faire le point sur le respect de la loi du travail, adoptée en 1995. Peut-être le signe d’un changement pour les salariés chinois.

avec AFP

Le Monde.fr - 29/12/2005
article complet en ligne

Tags:

Sur le même sujet...

8 commentaires pour “80 % des entreprises privées n’offrent pas de contrat à leurs salariés”

  1. Commentaire par leperecollateur :

    Bonjour Céline,

    C’est le poltrominet chez nous en ce moment, auprès de notre mer du Nord!

    D’un intérêt énorme, vos articles, du style “coup de gueule”, tel que celui-ci, nous plaisent. Déjà votre avis sur le pétrole à tout prix, par la remise “en état” des instalaltions en Afrique par des institutions de Chine nous avait interpellé.

    Poursuivez en ce sens, car le substanciel de vos articles nous interroge, et nous incite à visiter le monde sous un autre angle.

    BENE DICCE

    leperecollateur

  2. Commentaire par Karine :

    je sais qu’en Chine, ce n’est pas d’actualité mais je te souhaite quand même un bon réveillon (peut-être le fêteras-tu…) et que 2006 nous apporte encore plein de tes belles péripéties !
    à bientôt !

  3. Commentaire par Denis LAGARDE :

    J’espère que tu as passé un bon Noël, Céline.
    Ton coup de geule est tout à fait justifié à un momment où; en France :
    > des salariés décident de travailler 39h payées 35 pour éviter la délocalisation
    > des consommateurs su ruent sur les jouets en plastique “made in China” à des tarifs imbatables
    Alors q’un ami vient d’acheter un manteau façon astrakan à moins de 40 euros faut-il se résoudre à acheter éthique, intelligent, français, europpéen, pas chinois?
    Je te souhaite un bon réveillon de la Saint-Sylvestre. ;-)

  4. Commentaire par Miss Gally :

    Même si on ne le célèbre pas encore en Chine, je te souhaite une très bonne année 2006! Merci pour l’ensemble de tes articles qui me permettent de découvrir la Chine très régulièrement. Bonne continuation à toi!

  5. Commentaire par Zig :

    Once upon a time in China… et oui, ca et plein d’autres choses terribles…

    Tu cherches un stage dans quel domaine ? quel type de poste ?

  6. Commentaire par fabrice :

    Bravo pour le blog, superbe!

    bonne année 2006 from Lagos, coeur d’Afrique!

    fab

  7. Commentaire par Aixue :

    Ca ne m’etonne pas… Dans notre boite, meme avec un contrat de travail (c’est stipule dedans), on peut etre vires sans autre forme de proces, mais si tu veux demissionner, il faut donner un mois de preavis et “finir toutes les taches en cours avant de pouvoir partir”… ce qui est assez vague… On ne paie pas les heures sup, mais jusqu’a 30 min de retard le matin on nous enleve 100 Y de notre paie, et pour plus de 30 min on n’est pas paye pour ce jour la. Et quelque soit la raison (autant prendre sa journee et la passer devant la TV ou a s’eclater avec es amis, donc). Si on prend plus de 5 jours de conge par an (et encore une fois, quelle que soit la raison), on n’a pas le double salaire de fin d’annee…
    Enfin tu vois, quoi. Et on a pas le droit de se plaindre car les chinois sont tellement nombreux, nous dit-on, qu’il y aura quelqu’un qui acceptera de le faire si tu ne veux pas. Le pire, c’est que meme les employes en sont convaincus, et du coup, ils se laissent traiter comme des chiens. J’ai beau leur exlpiquer qu’en France on est moins nombreux mais qu’avec le chomage qu’on a ca revient au meme, et qu’on se laisse pas traiter comme ca, mais ca tombe dans l’oreille d’un sourd… et moi, je garde un oeuil sur les petites annonces !

  8. Commentaire par John :

    Merci pour ton blog descriptif et minutieux ! j’ai toujours voulu aller en Chine, mais maintenant j’y suis un peu grâce à ta prose.

    Pour ton stage, je suppose que tu as déjà regardé sur le site de la CCIC FR : http://www.ccifc.org/fr/jobs/jobslist.php?Image2.x=24&Image2.y=6&fkjobtype=1&fkcity=2

    En tout cas, bon courage et continue.

Laisser un commentaire