Urbanisation - Page 2 sur 4

Retraite à Qingdao (3) Les jolies maisons

11 juin 2011

Après un samedi ensoleillé à se balader sur la plage, ce dimanche… la brume est de retour, pire encore que le 1er jour.

J’avais envisagé d’aller peut-être vers Laoshan 崂山, mais le manque de chaussures adaptées à la crapahute montagnarde et de visibilité ont raison de ma motivation. Entre temps, l’air frais de Qingdao me donne l’envie de bloguer à nouveau sur mes aventures chinoises. Une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment, il suffisait de trouver le temps, l’inspiration, l’envie de s’y replonger.
Et voilà que je me retrouve en tailleur sur la chaise d’hôtel, contre la baie vitrée entre-ouverte qui laisse passer juste ce qu’il faut d’air marin, en train de dépoussiérer mon vieux blog.

La matinée et le déjeuner filent ainsi, complètement absorbée dans mon écran. Un petit coup de CSS par ci, un peu de PHP par là, on retouche quelques images, on donne une petite touche communautaire… Voilà, mon blog année 2006 devient un peu plus 2011. Je remets de l’ordre dans mon blog comme je rangerais mon bureau et préparerais mes cahiers pour me mettre dans les meilleures conditions de travail, me donner envie de le faire le mieux possible. Instinct d’élève appliquée sûrement…

C’est déjà le début d’après-midi quand surgit l’envie d’aller prendre l’air. J’ai remarqué la veille sur la route de la plage une petite supérette où je pourrais faire un petit ravitaillement. Et surtout j’ai envie de voir de plus près les jolies maisons sur la route autour de l’hôtel. Me voilà donc en route, cette fois pas côté plage mais côté rue.

Lire la suite »

A Guangzhou, à moto…

21 mai 2006

A Guangzhou, à moto,

on évite les autos.

En moto, à Canton,

on oublie vite les bouchons.

Petite reprise personnelle de mon cru (j’espère que Joe Dassin ne m’en voudra pas trop) pour illustrer l’anecdote suivante.

C’était un vendredi. Je m’étais levée à l’heure comme presque d’habitude, en prévoyant ma demi-heure de trajet en bus avant de me rendre au boulot. Histoire de jauger la météo, je jette un oeil
par la fenêtre, et “Ôh que vois-je !?” en bas de mon bâtiment, au carrefour où se trouve mon arrêt de bus, ça :

Bouchons matinaux sur longkoudong

Lire la suite »

HK le temps d’un visa

25 mars 2006

Guangzhou ne me suffit plus. Non pas que j’en ai fait le tour, mais il faut croire que j’ai un appétit de bougeotte, de buildings, ou de mégapoles chinoises, car pas plus tard que jeudi dernier, j’étais déjà à Hong Kong !

Non, en fait la raison est bien plus simple (ou tordue, ça dépend sous quel angle on le prend…), j’ai dû faire un passage express à HK pour me faire faire un visa chinois ! Et oui, ça paraît insensé comme ça, mais avec un visa de résident étudiant en Chine, on ne peut pas se faire faire un permis de travail (visa Z) directement sur place. Pour cela, il faut d’abord un visa classique, par exemple le L. Moi ça m’a sidérée d’apprendre ça déjà. Mais ce qui m’a encore plus sidérée, c’est quand on m’a annoncé que pour ça il fallait que je sorte du territoire chinois. Là je me voyais déjà devoir rentrer en France… mais non, sortir du territoire chinois, ça peut tout simplement vouloir dire aller à HK ! Et ça tombe bien, parce que maintenant que je suis à Canton, HK c’est vachement plus près :]

Gratte-ciel à Hong KongEn plus je n’étais encore jamais allée à Hong Kong. Bon à dire vrai je n’avais pas vraiment prévu d’y aller si tôt, et surtout sur une aussi courte période. Et oui, c’est que j’ai commencé à bosser moi. Donc si ma boîte accepte de couvrir les frais du voyage et du visa, je ne vais quand même pas être payée à faire du tourisme. Car pas question d’y aller le week-end, y’a comme qui dirait un risque que le bureau des visas chinois soit fermé. Sans compter que mon visa j’en ai besoin au plus vite pour faire les démarches en Chine. Si bien que, aussitôt avérée la nécessité d’aller à HK, aussitôt partie.

Résultat, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, je quittais mon appartement à 4 heures du matin pour sauter dans un taxi qui m’emmena à l’autre bout de la ville, au China Hotel où je devais prendre le premier bus pour Hong Kong de la journée, celui de 5:30, pour arriver à HK vers 9:00. Je n’avais pas réservé de billet, mais pas de soucis, à cette heure en tout cas le bus est quasi vide, il est facile d’acheter un billet à la montée dans le bus. 110 yuans, et, pour Sandrine, un vrai beau bus confortable, oui ça existe !
De manière générale, cette expédition à HK était complètement improvisée. Je partais juste avec l’adresse du bureau des visas pour la Chine et mon Lonely Planet sous le bras, avec pour mission de boucler ce visa et de revenir à Guangzhou dans la journée.

Lire la suite »

Allô ? Allô ? Ici Guangzhou !

18 mars 2006

Après plusieurs jours de silence radio, je reprends contact avec le web ! Et attention pas depuis Shanghai, mais depuis ma nouvelle ville de résidence : Canton ! ou Guangzhou pour les puristes ;)

Depuis le dernier post, beaucoup de nouveautés ! Et pas des moindres : ça y est c’est fait, le déménagement Shanghai - Canton est bel et bien réalisé. Ça fait une semaine maintenant que je suis arrivée, et je viens à peine d’emménager dans mon nouvel appart ! Entre temps j’étais à l’hôtel (sans connexion internet, d’où le silence radio), et surtout j’ai commencé ma nouvelle vie de non-étudiante. Ca y est je suis entrée sur les chapeaux de roue dans la vie active ! comme on dit, genre étudiant c’est inactif… Nouvelle activité, nouvelle ville, nouveau logement, et même un nouveau numéro de téléphone portable (pour que ça coûte moins cher, mieux vaut prendre un numéro local).

Je commence à peine à prendre mes repères. Je n’ai pas vraiment eu le temps de faire le tour de Canton, tout juste de mon quartier, entre mon bureau et mon nouveau chez moi. Alors voili voilou les premières photos de Canton ! Le quartier de Tianhe, avec notamment le Citic, zhong xin 中新 comme on dit ici, LE centre commercial et financier de Canton.

C’est parti, on part du carrefour de Guangzhou Dadao 广州大道,pour remonter Tianhe beilu 天河北路,l’artère du nouveau quartier financier et commercial de Tianhe qu 天河区.

Tianhe Beilu

Lire la suite »

Un gratte-ciel culminant à 1 kilomètre pourrait voir le jour à Shanghai

19 février 2006

Quand je vous disais qu’il faut toujours qu'ils aillent plus haut… mais vraiment plus haut…

“Certains voient grand. Javier Pioz et Maria Rosa Cervera, deux architectes espagnols, espèrent construire une “ville verticale” réunissant logements, commerces et bureaux, pour accueillir jusqu’à 100 000 personnes. La Bionic Tower, construction de 300 étages, est prévue pour s’élever sur une petite île artificielle au large de Shanghaï, à 1 228 m de haut. [...]“

par Thomas Gadisseux

Le Monde.fr - 19/02/06
article complet en ligne

Un défi qui relève plus du “réagencement des matériaux” que de la hauteur, d’après les architectes qui s’inspirent des structures naturelles, animales ou végétales dans leurs travaux.
Pour la Bionic Tower, il s’agira de 276 colonnes agencées en 3 cercles concentriques, support d’un réseau d’axes visant à superposer les étages, “A l’image des ailes d’un oiseau composées de petits os, chacun très fragiles, mais qui ensemble atteignent une résistance impressionnante”.

Encore quelques chiffres : un diamètre de 250 mètres, une construction par blocs de 80 mètres habitables à chaque fin de phase, 368 ascenseurs, de quoi donner le vertige… (surtout pour ceux qui seront tout en haut ;] ) et laisser perplexe quant à l’utilité d’un tel gratte-ciel, qui va finir par faire plus que de gratter justement !

Jusqu’à maintenant la ville de Shanghai interdisait la construction de buildings au-delà de 500 mètres de hauteur, les architectes attendent donc la licence pour commencer, en 2015, le chantier prévu pour durer 15 ans.

Mais jusqu’où iront-ils ces Chinois ?