Hami

Voyage Vers l’Ouest (15) Sur la Route

7 octobre 2012

Pour se rendre au désert de Kumtag : 1 heure de route depuis l’ancienne cité de Gaochang, 1 heure de route au retour pour rejoindre les montagnes flamboyantes. Le tout en longeant les montagnes Tianshan sur le flanc Sud, décidément en fil conducteur de ce voyage au Xinjiang.

Séance photos paysages par la fenêtre du taxi. Sur votre gauche, la montagne, et tout d’abord ses séchoirs à vigne et camions…

Route de Turfan - montagnes tianshan
Pin It Route de Turfan - montagnes tianshan
Route de Turfan - montagnes et séchoirs
Pin It Route de Turfan - montagnes et séchoirs
Route de Turfan - Montagne et camions
Pin It Route de Turfan - Montagne et camions

 

… puis une forme mystérieuse sortie de nulle part…

Route de Turfan - Puit de pétrole par fenêtre
Pin It Route de Turfan - Puit de pétrole par fenêtre

Lire la suite »

Voyage vers l’Ouest (5) Le Parc aux Hami Gua

29 janvier 2012

Ragaillardie par la mise en bouche calme et colorée du Tombeau des Hui, je continue ma visite de Hami en mettant le cap sur le Parc aux melons de Hami, le Hami Gua Yuan 哈密瓜园.

“La route est plus longue”, m’indique mon chauffeur, mais je le sens motivé, alors nous nous mettons en route.
En effet, nous sortons de la ville. Je tente de repérer en vain la vieille ville de Hami, et commence à discuter avec le shifu pour en savoir davantage. J’apprends ainsi que, malheureusement mais sans surprise, la vieille ville a récemment été détruite.

Le long de la route au sud de Hami, les terrains vagues laissent la place à de vastes étendues de terres brunes-orangées. C’est le milieu de l’après-midi, et il fait chaud. Je ne suis pas mécontente d’avoir quelques bouteilles d’eau avec moi.

Enfin nous nous arrêtons presque au milieu de nulle part. La grande entrée du Hami Gua Yuan se dresse devant nous et autour d’elle : pas… un… chat…
Silence de mort, aucun véhicule aux abords, le site semble complètement vide et fermé.

Mais bon, on n’a pas fait 20 minutes de voiture pour rien, nous nous approchons de la guérite qui dit “货票“ pour billetterie, et y découvrons un employée mal réveillé qui peine à ouvrir sa petite fenêtre coulissante. Alors, non, le site n’est pas fermé, c’est juste qu’il n’y a pas de visiteur autre que nous. Je m’acquitte cependant de mon billeté mon chauffeur se débrouille pour garer son taxi jaune et vert et se faire accueillir à l’ombre le temps que je me balade un peu.
Comment se fait-il qu’il n’y ait personne ? Septembre est pourtant une des meilleures saisons pour visiter la région.

Je crois que j’obtiens la réponse à mon interrogation quelques centaines de mètres plus loin. Il n’y a tout simplement pas de melons !
Ou plutôt, il n’y en a plus. La récolte est passée, il ne reste plus que le champs et quelques installations bien vides. J’en suis quitte pour une balade pas très intéressante mais bien tranquille sans aucun doute, avec quelques sympathiques paysages à la clef.

Hami - Champ de melon au parc du melon
Pin It Hami - Champ de melon au parc du melon

Lire la suite »

Voyage vers l’Ouest (4) Hami, le Tombeau des Hui

24 janvier 2012

Sauvée de la perdition à Hami, me voilà carte en main prête à conquérir la Route de la Soie. Il est déjà 13h30, pas de grandes expéditions pour aujourd’hui, mais ma carte si douloureusement acquise m’indique que tout prêt de la ville, je peux aller visiter le Tombeau des Rois Hui.
 

Une fois n’est pas coutume, je hèle un taxi en quelques minutes, la chance tourne !

Ni une ni deux, nous filons en direction du tombeau, à quelques minutes de route de là. Chemin faisant, mon chauffeur, un chinois Han, me désigne du doigt d’autres sites d’intérêts le long de la route. Je n’y prêterai que vaguement attention, principalement par manque de temps (on ne peux pas visiter TOUS les tombeaux de rois de la région), mais je me dis que je suis tombée sur un chauffeur sympa. C’est déjà une bonne chose : )
Aussi, arrivés a tombeau, au bord d’une grande route presque déserte, je lui demande de m’attendre pour me ramener. Pas question de galérer ici pour trouver un moyen de transport de retour vers la civilisation ! Il accepte, et je pars faire mon petit tour, sereine.
 

Le Tombeau des Rois Hui

Hami - Entrée du tombeau des rois Hui
Pin It Hami - Entrée du tombeau des rois Hui

Mon guide annonçait 8 yuans l’entrée, j’en serai quitte pour 40. Décidément, mieux vaut ne pas planifier son budget avec ces choses là. Par contre, on peut leur faire confiance pour les descriptions architecturales. Pas de doute, dès le porche d’entrée, on est plongé dans la culture arabe, comme si on sortait de Chine pour quelques instants.

Il ne s’agit que de murs, mais l’impression est bien là. Quelque part, j’ai le sentiment de commencer vraiment mon voyage, avec ces petites coupoles, ces frises et ces croissants de lune.

Hami - Enceinte tombeau des rois Hui
Pin It Hami - Enceinte tombeau des rois Hui
Hami - Detail mosquee tombeau des rois hui
Pin It Hami - Detail mosquee tombeau des rois hui

Lire la suite »

Voyage vers l’Ouest (3) Errances à Hami

20 janvier 2012

Enfin, je quitte Ürümqi, mon coeur bat d’excitation à l’idée de quitter pour de bon cette grande ville sans intérêt pour s’envoler vers l’aventure et les grands espaces. Il est 22h quelque chose : Hami, j’arrive !

 
Un petit goût du risque
 
J’en suis tellement “euphorique” que, las une fois de plus de ne pas trouver de taxi, je ne me pose pas trop de questions en montant dans la voiture d’un local qui se proposa de m’emmener jusqu’à la gare d’Ürümqi pour le même prix que le taxi. Ça lui semblait tout naturel, à moi aussi… au début.
Au bout de quelques minutes, j’ai quand même fini par me dire “M’enfin Céline, qu’est-ce que tu fais toute seule dans la voiture de cet inconnu qui pourrait très bien…”, là j’ai commencé à regarder autour du moi pour m’assurer qu’on allait bien dans la direction de la gare, guettant le moindre panneau, le moindre signe. Finalement je me suis un peu rassurée, à moitié ravie d’avoir pris ce petit risque, puis grandement soulagée de poser le pied devant la gare !

 
Couchette Express
 
Dans la gare, toutes ces émotions et la journée mouvementée ont raison de moi : je consume délicieusement mon avance en m’assoupissant toute allongée sur les canapés en simili-cuir du salon VIP réservé aux détenteurs de billets couches molle, où je me trouve quasiment seule, fait suffisamment rare pour être noté.
Au moment de monter dans le train, je m’étonne cette fois de constater qu’il s’agit d’un train couchette à 2 niveaux: un étage en bas, un en haut, avec à chaque niveau donc 2 couchettes superposées. De quoi entasser pas mal de monde !
Sans demander mon reste, je monte dans la mienne : couchette du haut, sacs entreposés, prête à éteindre la lumière dès que possible… une fois les contrôles d’identité passés. On ne voyage pas dans le Xinjiang sans montrer patte blanche. La contrôleuse arrive : scanner dernier cri en main pour lire les cartes d’identité à puce de mes 3 colocataires chinois. Pour mon passeport bien sûr on en revient aux bonnes vieilles méthodes avec du papier et un crayon.
Puis je prends en main ma chambrée déjà alitée et pas trop incommodante : pas de réclamation ? OK j’éteins la lumière, bonne nuit ! Je crois que je peux dire que j’ai pris le coup de main pour le voyage en train en Chine, surtout les couchettes molles :)

Et ainsi je transitai pendant 8 heures de la capitale provinciale jusqu’à Hami, tout à l’est du Xinjiang, “la porte de l’Est de la route de la Soie”


Afficher Journey to the West, Xinjiang 2011 sur une carte plus grande

Lire la suite »

Voyage vers l’Ouest - Découverte du Xinjiang

5 octobre 2011

L’album photo est enfin terminé, je peux maintenant commencer à raconter mes dernières aventures à la découverte de la Chine : cette fois, j’ai mis le cap sur le Xinjiang !

Aléas d’un calendrier de congés chamboulé, j’ai pris une semaine de vacances début septembre. Le choix de la destination ne fut pas difficile car depuis plusieurs mois je lorgnais sur le grand ouest chinois. En quête de nouveaux espaces et intriguée par la Route de la Soie, je m’étais renseignée sur les provinces du Gansu et du Qinghai, mais je regarde encore plus loin, oublie les inquiétudes sur la région et me décide finalement pour le Xinjiang, la province la plus au nord-ouest de la Chine. Septembre est en effet la période idéale pour s’y rendre !


Afficher Journey to the West, Xinjiang 2011 sur une carte plus grande

Lire la suite »