Défis

La Chine compte désormais 1,3 milliard d’habitants

6 janvier 2005

La Chine est toujours le pays le plus peuplé du monde, devant l’Inde, qui compte 1,08 milliard d’habitants. Mais la croissance démographique a fortement ralenti depuis la mise en place d’une politique de réduction des naissances il y a une trentaine d’années. Le vieillissement de la population qui en résulte pourrait poser de lourds défis dans les années à venir.

Un bébé de sexe masculin, né tôt, jeudi 6 janvier, à Pékin, a fait passer la population de la Chine continentale à 1,3 milliard d’habitants, a rapporté jeudi l’agence Chine nouvelle.

Le nouveau-né a reçu un certificat en ce sens des mains du ministre responsable de la population, Zhang Weiqing, en présence de plusieurs responsables gouvernementaux.

“Cet événement aurait pu arriver quatre ans plus tôt s’il n’y avait pas eu de politique de planning familial adoptée par le gouvernement il y a plus de trois décennies”, selon Chine nouvelle. Lan Hui, 31 ans, la mère du bébé, travaille pour Shell China et son père, Zhang Tong, 37 ans, pour Air China.

CHUTE DE LA NATALITÉ

[...] Cette croissance démographique, même ralentie, profite notamment aux grandes villes. Ainsi, la municipalité de Pékin compte désormais plus de 15 millions d’habitants, selon le dernier recensement publié jeudi par la presse. La population de la capitale chinoise s’élève à 15,2 millions dont 7 millions d’urbains. Quelque 4,5 millions vivent dans les zones rurales de la municipalité et 3,7 millions sont des migrants, installés en ville ou à la campagne. Le recensement de 2003 à Pékin faisait état d’une population totale de 14,5 millions.
Shanghaï, la plus grande ville du pays, compte plus de 17 millions d’habitants.
[...]


NOUVEAUX DÉFIS

(ND celine-en-chine : article précédent 1,3 milliard d’habitants cette semaine)


Avec AFP

LeMonde.fr - 06/01/05 9h05
voir article complet

1,3 milliard d’habitants cette semaine

3 janvier 2005

PEKIN (AFP) - La population de la Chine continentale atteindra cette semaine 1,3 milliard d’habitants, selon des calculs du Bureau national des Statistiques (BNS) rapportés par l’agence Chine nouvelle.

Grâce à la politique de réduction du nombre des naissances mise en oeuvre par le gouvernement, le taux de natalité est tombé de 21,06 pour mille en 1990 à 12,41 pour mille en 2003. Dans le même temps, la croissance démographique a été réduite de 14,39 pour mille à 6,01 pour mille par an.

La très grande majorité des citadins, soit environ 40% de la population, ont aujourd’hui un seul enfant, voire pas du tout. Dans la plupart des régions, les paysans sont autorisés à avoir un deuxième enfant si le premier est une fille.

“La Chine a fait des efforts persistants pour réduire sa croissance démographique depuis 30 ans”, selon un responsable de la Commission nationale du planning familial cité par l’agence officielle. “Mais la Chine va être confrontée à des défis nouveaux et difficiles à relever”, a-t-il ajouté.

Avec l’allongement de l’espérance de vie, le vieillissement de la population est aujourd’hui très rapide et l’excédent de naissances de garçons par rapport aux naissances de filles pose un grave problème dû à la pratique, interdite mais largement répandue, des avortements sélectifs.

Alors que la grande majorité de la population rurale n’a pas de retraite, les paysans ont besoin d’une descendance masculine pour assurer leurs vieux jours, les filles partant selon la coutume vivre chez leurs beaux-parents une fois mariées.

03/01/2005 - 14h13