Livres Sur la Chine

Le Voyage de Shanghai

31 juillet 2011

Le Voyage De ShanghaiLe Voyage de Shanghai
(2005)

auteur : Serge Bramly

lu en : français, poche (337 pages)

je l’ai trouvé :
J’en avais entendu parlé sur Internet, l’avais noté dans un coin de ma tête… puis oublié. Jusqu’à ce que je tombe dessus à la librairie de l’Alliance Française à Shanghai, l’Arbre du Voyageur, où j’allais pour la première fois avec Chloé.

Un petit mot sur l’auteur : Serge Bramly

Né en 1949 à Tunis, grand voyageur, Serge Bramly est l’auteur de romans érudits qui tournent autour du thème de l’irréalité et de la mystification, comme l’Itinéraire du Fou ou La Danse du Loup. Il a également publié de nombreux essais.

 
Le Voyage de Shanghai est le carnet de route de Serge Bramly à sa découverte de Shanghai en 2004. Il devait y rester quelques semaines, il y vécut près d’un an, et retourna plus de dix fois en Chine après cela.  Cet essai aurait pu être un blog : enchaînement chronologique de courts chapitres qui mettent en parallèle les situations que rencontre l’auteur et ses réflexions et études de la Chine et de Shanghai.  Les bonnes guanxi  de Serge Bramly le mène de portrait en portrait de ces shanghaiens d’aujourd’hui, de l’influent M. Bao qui l’introduit dans le tout Shanghai, à l’attachante vendeuse de cigarettes de Maoming Nan Lu, témoin des soubresauts de l’histoire. Ces portraits se mêlent aux évocations des missionnaires comme Matteo Ricci, qui en leur temps firent, eux aussi, la découverte de la Chine ; et aux impressions laissées par la tumultueuse métropole sur l’auteur en balade, en errance.

Lire la suite »

A lire : Instantanés, Instants de vie à Shanghai

19 juillet 2009

Valentine Sorret, une amie de Marieke rencontrée comme bien souvent à l’occasion d’aventures en Chine, vient de publier un livre sur ses années d’expatriée à Shanghai.

Le recueil s’intitule Instantanés, Instants de vie à Shanghai, il coûte 100 RMB et l’intégralité des ventes est reversée aux associations “A Pleines Mains“  et “Couleurs de Chine“.
Lire la suite »

L’éternité n’est pas de trop

7 décembre 2005
L'éternité n'est pas de trop - François CHENG L’éternité n’est pas de trop
roman
(2002)

auteur :
François CHENG

lu en  :
français

je l’ai trouvé :
un prêt de Marieke

Lire la suite »

Le maître de fengshui perd le nord

22 octobre 2005
Le maître de fengshui perd le nord - Nury VITTACHI Le maître de fengshui perd le nord
The Feng Shui Detective Goes South
roman
(2002)

auteur :
Nury VITTACHI
lu en  :
français

je l’ai trouvé :
à la Fnac en France. Il faisait partie des coups de coeur polar, tout en parlant de cet art chinois qu’est le Fengshui, alors je me suis laissée tenter.
Prix : 7,60 €

Un roman policier à la mode singapourienne, avec, pour mener le jeu, CF Wong maître de fengshui, géomancien de renom, et sa stagiaire Joyce McQuinnie une Anglo-Australienne plus rock que zen, formant une équipe de détectives hors du commun. Trois affaires à résoudre entre Hong-Kong, la Malaisie, l’Australie pour finir, mais surtout Singapour, et autour d’eux des personnages hauts en couleur.

Lire la suite »

Sky Burial

2 octobre 2005
Sky Burial (Funérailles célestes) - Xinran Sky Burial
titre français : Funérailles Célestes
(2004)

auteur :
Xinran

lu en :
anglais

je l’ai trouvé :
Chaudement recommandé par Marieke à qui je l’ai emprunté, elle l’avait acheté à lors d’un voyage à Hong-Kong.
Prix ?

Un petit mot sur l’auteur : Xinran

Xinran est née en 1958 à Pékin. Journaliste accomplie, elle présentera à Nankin pendant 8 ans une émission de radio durant laquelle, chaque soir, elle invitait des femmes à parler d’elles-mêmes. “Words of the Night Breeze” est devenue célèbre à travers toute la Chine, Xinran a pu rencontrer certaines des femmes qui voulaient se confier à elle. Après son départ en 1997 pour Londres où elle compila dans The Good Women of China les destins qui lui ont été racontés, Xinran a permis de faire connaître leur sort bien au-delà des frontières chinoises, dans le monde entier. Sky Burial, dans le prolongement de The Good Women of China, constitue son 2ème ouvrage.

De Xinran :

The Good Women of China (2002)
Sky Burial (2004)

Sky Burial tient l’origine de son écriture dans le témoignage précédent de Xinran, The Good Women of China,  dont l’une des histoires entendues l’aura particulièrement marquée. C’est donc précisément de ce témoignage de femme poignant qu’il s’agit.

En 1994, après 30 années d’une quête inespérée au Tibet, Shuwen se confie à Xinran.
Shuwen est chinoise, et en 1958, elle et son mari, tout 2 étudiants en médecine, sont séparés par l’engagement de son mari dans l’armée en partance pour le Tibet après seulement quelques mois d’un mariage d’amour. Peu après Shuwen restée en Chine apprendra sa mort. Mais c’est là que commence son histoire.

Eperdumment amoureuse, elle se décide à partir au Tibet pour le chercher, pour comprendre ce qui est arrivé ou qui n’est pas arrivé… Enrôlée dans l’armée, perdue, recueillie par des nomades, Shuwen va découvrir la vie au Tibet, ses contraintes, et ces rituels ancestraux encore méconnus ou incompris des chinois de l’époque.

Autour de ce mystérieux rite des “funérailles célestes”, c’est l’histoire d’une femme à la recherche de la vérité, de l’espoir, mais c’est aussi le parcours d’une femme qui s’adapte, qui découvre, qui apprend à comprendre et qui trouve une culture qui finalement au bout de 30 ans deviendra un peu la sienne. De quoi donner envie de connaître par soi-même le Tibet et ses lois.

Revenir à la bibliothèque